Approche multimodale de l'analyse du discours politique : l'exemple des Liberal Democrats.

par Robert Butler

Projet de thèse en Anglais

Sous la direction de Jean Albrespit.

Thèses en préparation à Pau , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales et humanités (Pau) depuis le 19-11-2012 .


  • Résumé

    Tout énoncé consiste en un message, explicite ou implicite, qui met en relief les objectifs du locuteur et aiguille l’interlocuteur vers une réponse ou une interprétation attendue par le locuteur. Dans le cadre du discours politique, la parole du personnage politique a pour objectif de mettre l’interlocuteur et le spectateur de son côté. Le langage employé est donc très souvent persuasif. Les études montrent que la communication ne passe pas exclusivement par la communication verbale. Elles mettent en évidence la place occupée par la cognition dans toute communication. L’approche formaliste ne tient pas compte de la dimension psychologique de la communication, tandis qu’une approche psychologique ne tient pas compte de la cognition sans placer la communication dans une structure suffisamment élaborée. Dans le cadre théorique que nous avons choisi, le domaine de la cognition s’inscrit dans une approche conceptuelle. Par conséquent, il conviendra d’analyser non seulement la communication verbale mais aussi la communication non-verbale. Dans quelle mesure le message verbal passe-t-il par d’autres voies ? L’analyse procédera à la mise en relief de la dimension paralinguistique tant dans l’espace que dans le temps : geste, regard, posture. La montée au pouvoir du Parti conservateur au Royaume-Uni en 2010 a donné lieu à la première coalition britannique depuis 1945. C’est la participation de son adversaire, les Liberal Democrats, qui a suscité de nombreux débats sur la faisabilité d’une coalition en raison d’un décalage idéologique important. Il sera donc indispensable d’analyser le contexte politique par rapport à la nature du discours. Pour ce faire, il conviendra d’adopter une approche cognitive de l’analyse du discours. Dans quelle mesure les phénomènes linguistiques et paralinguistiques sont-ils volontaires ou involontaires ? Dans quelle mesure existe-t-il une concordance entre les différents phénomènes observés ? L’approche multimodale permettra de montrer le rapport entre sémantique, phonologie, lexique et grammaire afin de mesurer la pertinence du discours. Les théories cognitivistes élaborées par Leonard TALMY et Ronald LANGACKER seront le point de départ de cette approche conceptuelle. Celle-ci permettra d’aboutir à une analyse de tous les éléments linguistiques et paralinguistiques en fonction de la situation d’énonciation : discours, entretien, débat.


  • Pas de résumé disponible.