Gestes, figures et écritures de maîtres ignorants : une étude du rapport du philosophe au savoir chez Platon, Montaigne et Rancière

par Stéphanie Péraud-Puigségur (Puigségur)

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Martine de Gaudemar.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire de sociologie, philosophie et anthropologie politiques (Nanterre) (laboratoire) depuis le 09-11-2012 .


  • Résumé

    Comment les gestes philosophiques prennent-ils forme dans des œuvres et se matérialisent-ils pour le lecteur philosophe, celui qui saura retrouver les dynamiques de pensée sous-jacentes au texte consigné sur la page ? Pour répondre à cette question, cette étude prend l’exemple des œuvres de Platon, Michel de Montaigne et Jacques Rancière. Chacune mobilise des figures ou personnages et des écritures spécifiques pour donner accès aux gestes caractéristiques des « maîtres ignorants ». Ceux-ci développent et enseignent un rapport au savoir singulier, en rupture avec les philosophies antérieures et avec les discours savants de leur temps. La thèse défend l’idée que la relation du maître ignorant à son disciple est analogue, dans chacune de ces œuvres, à celle que le texte entretient avec son lecteur, dans la mesure où elles expriment, à leur propre manière, les gestes philosophiques de l’auteur. La première partie de la thèse analyse la nature et les fonctions des figures, des gestes et des écritures philosophiques présents dans les textes de ces auteurs. Les trois parties suivantes montrent que la puissance philosophique et pédagogique de leurs œuvres repose sur la cohérence entre ces gestes, figures et écritures des maîtres ignorants.

  • Titre traduit

    Gestures, figures and writings of ignorant masters : study of the philosopher’s relationship with knowledge


  • Résumé

    How do philosophical gestures take shape in the written work and emerge for the philosophical reader, who will be able to find the dynamics of thought underlying the text on the page? To answer this question, this study will examine the works of Plato, Michel de Montaigne and Jacques Rancière. Each of these authors mobilizes specific figures or characters and writings to give access to the characteristic gestures of the « ignorant master ». They develop and teach a singular relationship with knowledge, breaking with earlier philosophies and with the scholarly discourse of their time. This thesis defends the idea that the relationship between the ignorant master and his disciple is analogous, in the works of each of these philosophers, to that of the text with its reader, insofar as they express, each in their own manner, the philosophical gestures of their author. The first part of this thesis analyzes the nature and functions of the figures or characters, gestures and philosophical writings present in the texts of these authors. The following three parts demonstrate how the philosophical and pedagogical power of their works builds on the coherence between these gestures, figures and writings of the ignorant schoolmasters.