Traduire et retraduire au XIXe siècle : le cas de "Quentin Durward", roman historique de Sir Walter Scott, et de ses traductions par Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret

par Patricia Rousseau (Boge)

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Nathalie Vincent-Arnaud et de Aurélie Josselin-leray.

Thèses en préparation à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec (CAS) Cultures Anglo-Saxonnes (equipe de recherche) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à analyser quatre traductions du roman de Walter Scott Quentin Durward (1823) par le même traducteur, Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret. Nous proposons de déterminer si ce traducteur est intervenu seul dans le processus de retraduction, si les trois versions françaises postérieures à la première traduction de 1823 sont de véritables retraductions ou de simples révisions, et si les modifications successives apportées à la première traduction vont dans le sens d’un rapprochement vers le texte source. La première partie de la thèse est dédiée, tout d’abord, aux concepts traductologiques, et plus particulièrement au phénomène de retraduction dont nous faisons l’état des lieux avant d’évoquer les théories de Brownlie et de Koskinen et Paloposki, puis d’envisager les raisons qui peuvent motiver une retraduction. Dans un second temps, nous abordons les contextes de la traduction, de l’édition et de la littérature au début du XIXe siècle. La deuxième partie de la thèse s’intéresse à Walter Scott, à Defauconpret et à l’œuvre dont les traductions sont analysées. Leur réception par la critique et par le lectorat est notamment évoquée. La dernière partie de ce travail est consacrée à l’analyse de notre corpus. Il y est en particulier question des notes de bas de page et des scotticismes, qui représentent deux éléments caractéristiques de la littérature scottienne.

  • Titre traduit

    Translation and retranslation in the 19th century : the case of "Quentin Durward", a historical novel written by Sir Walter Scott, and its translation by Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret


  • Résumé

    This dissertation aims to analyse four translations of Walter Scott’s novel Quentin Durward (1823), all translated by the same translator, Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret. We consider determining whether the translator was the sole participant in the retranslation process, whether the three French versions that followed the first translation of 1823 are genuine retranslations or mere corrections, and whether or not the successive modifications to the first translation are oriented towards the source text. In the first part of the dissertation, some translation studies concepts are proposed, particularly the retranslation phenomenon, of which we offer an overview, before we evoke the Brownlie and the Koskinen & Paloposki theories, and the reasons why a retranslation can be envisaged. Secondly, we describe the translational, literary and publishing contexts in the beginning of the 19th century. The second part of the dissertation is dedicated to Walter Scott, Defauconpret and the novel whose translations are analysed. Their reception by the critics and the readership is discussed in particular. The analysis of the corpus follows in the last part of our work, in which we mainly study the footnotes and the scoticisms that represent characteristic features of Walter Scott literature.