Analyse de fonds d’affiches de cinéma cubaines et polonaises

par Mathieu Ouvrard

Projet de thèse en Arts (Histoire Théorie Pratique)

Sous la direction de Pierre Beylot.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Médiation, Information, Communication, Art (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 12-11-2012 .


  • Résumé

    Ma thèse propose de mener une recherche sur le thème de l'affiche et sera effectuée en lien avec la cinémathèque de Toulouse et plus particulièrement sur ses fonds documentaires qui comptent 70 000 affiches réparties sur diverses thématiques et nationalités. Cette recherche correspond aux compétences que j'ai pu acquérir à la fois en Arts Plastiques (Master) et en Master 2 recherche cinéma mais aussi dans le cadre de ma formation initiale de graphiste. Le fait de pouvoir mobiliser l'ensemble de mes connaissances dans l'étude du fonds d'affiches de films me fait déjà penser à plusieurs pistes de réflexion se répartissant sur différents champs disciplinaires allant des principes de conception, de la définition des codes de composition, des techniques graphiques dominantes en imprimeries, à une approche sémiologique plus axée sur la nature du message en tant que médium prescripteur (l'affiche, image fixe) intimement liée au médium prescrit (le film, images animées). D'autre part, les liens esthétiques entre les deux registres, les modalités de réception de l'affiche forcément liés aux contextes historiques et culturels dans lesquels elle est produite, les codes couleur spécifiques à tel ou tel genre, l'expression que peut générer une typographie, le passage de l'affiche dessinée à l'affiche composée d'un photogramme, la nature que doit adopter le registre du discours visuel de l'image fixe pour condenser le récit filmique, ..., sont autant de domaines vers lesquels pourraient s'orienter ma recherche. Suite à la réunion qui s'est tenue à Bordeaux le mardi 25 septembre 2012, l'échange que j'ai pu avoir avec Madame Natacha Laurent (Directrice de la cinémathèque de Toulouse) semblerait plus s'orienter vers une analyse de fond sur X productions filmiques et leurs représentations par l'affiche pour déterminer ce que vont, par exemple, chercher à exprimer les Américains, les Français et les Polonais ou les Cubains par le médium de l'affiche ? Y-a-t il une persistance des codes iconiques selon les pays, une persistance plastique? Quelles sont les constantes et quelles sont les variables ?

  • Titre traduit

    Analysis of Cuban and Polish Movie Posters


  • Résumé

    My thesis proposes to conduct a survey on the topic of the poster and will be connected to the Cinémathèque of Toulouse (which is a recent partner of the University Bordeaux 3) and more specifically on its documents composed of 70,000 posters on various themes and of several nationalities. This survey not only reflects skills that I have acquired both in Arts (Master 1 and 2) and Master 2 Research in cinema, but is also part of my training (pre-university) of graphic designer. The ability to use all my knowledge in the film posters’ field leads me already to several thoughts related to various fields such as design principles, defining dialing codes , graphic techniques dominant printing (gravure, lithographic, gravure, offset, digital) to a semiological approach more focused on the nature of the message as a prescriber medium (poster, still picture) closely linked to the prescribed medium (film , motion pictures). On the other hand, the aesthetic links between the two things, how to receive the poster necessarily related to historical and cultural contexts in which it is produced, the color codes specific to a particular genre, the expression that can generate typography, the transformation of the drawn poster to the poster composed of a photogram, the nature that should be adopted by the visual speech registry of the still image to condense the narrative of the film, ..., are all areas that could guide my research. Following the meeting held in Bordeaux Tuesday, September 25, 2012, the discussion I had with Ms. Natacha Laurent (Director of the Cinémathèque of Toulouse) seems go towards a deep analysis on movies production and the representation via some posters of what the Americans, French, Polish or Cubans truly mean. Is there any persistence of iconic codes (figurative, visual itself) depending on the country, or plastic persistent (color, shape, composition, texture)? What are the constants and what are the variables?