Etude des liens entre fonctionnement exécutif, cognition sociale et facteurs psychopathologiques dans le contexte de l'obésité pédiatrique

par Bertrand Schoentgen

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Didier Le Gall.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (Nantes) , en partenariat avec Laboratoire de psychologie des Pays de la Loire (UPRES EA 4638), Laboratoire (laboratoire) depuis le 07-11-2012 .


  • Résumé

    L’obésité commune chez l’enfant et l’adolescent constitue actuellement un problème de santé publique tant dans les pays industrialisés qu’en développement et le caractère protéiforme de ses causes en font une pathologie multifactorielle. Les champs cliniques et neurobiologiques ont permis d’isoler certains facteurs psycho-affectifs et sociaux, des vulnérabilités psychopathologiques ou des particularités dans la régulation du comportement. Ce travail de thèse propose une approche intégrative de ces facteurs en vue d’appréhender les déterminants et/ou conséquences comportementales et psychopathologiques ainsi que leurs influences réciproques dans le contexte de l'obésité pédiatrique. Une investigation de la sphère psycho-affective (dépression, anxiété, estime de soi, insatisfaction corporelle et comportement alimentaire) et de la sphère cognitive (intelligence, fonctions exécutives), sociocognitive et cognitivo-affective (alexithymie, régulation et traitement émotionnels, empathie) a été proposée à cet effet auprès d’adolescents sans surcharge pondérale ou souffrant d'obésité sévère. Pour ces derniers, les résultats soulignent la présence d’une symptomatologie psychopathologique aigüe et hétérogène, des difficultés alexithymiques prononcées ainsi que des perturbations cognitives à dominance exécutive. Ces troubles ont, en outre, une influence directe sur le comportement alimentaire et l’image du corps, pouvant contribuer à la péjoration de la sphère psychoaffective. Cette approche intégrative permet de spécifier le profil cognitif et affectif des enfants souffrant d’obésité commune, en vue d’intégrer ou d’optimiser des pistes de remédiation aux prises en charge actuelles.

  • Titre traduit

    Relationship between executive functions, social cognition and psychopathological conditions in the context of childhood obesity


  • Résumé

    Childhood obesity is currently considered as a major public health concern with a multifactorial origin. Psychological, emotional, social or behavioral regulation disorders have emerged as potential determinants, through clinical and neurobiological researches on developmental obesity. This doctoral thesis will focus on those multiple factors as well as cognitive states through an integrative approach and their reciprocal influences on childhood obesity. We hence proposed an investigation of social, psychological and emotional life (depression, anxiety, self-esteem, body dissatisfaction), cognitive abilities (intelligence, executive functions), socio-cognitive and cognitive-affective processes (alexithymia, emotional processing and regulation, empathy) in children and adolescents with, versus without, severe obesity. Results show a growing and heterogeneous psychopathological symptomatology in adolescents with severe obesity, as well as high levels of alexithymia. We also find some significant cognitive difficulties, mostly executive, thereby contributing to psychological and emotional disorders. Lastly, results show these troubles have a severe impact on eating behavior and body dissatisfaction. This integrative approach highlights the need to adapt the current medical care of childhood obesity, considering the cognitive and affective profile of every child