La théorie des ressources et l'évaluation du système d'information : le cas des outils de surveillance des médias sociaux (Social Media Monitoring)

par Ramzi Soleman

Thèse de doctorat en Science de gestion

Sous la direction de Rolande Marciniak.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Institutions et dynamiques historiques de l'économie et de la société (France) (laboratoire) depuis le 08-11-2012 .


  • Résumé

    Récemment les données issues de médias sociaux, dites les Big Social Data (BSD) retiennent de plus en plus l’attention des chercheurs et des professionnels, notamment après l’apparition des outils de surveillance des médias sociaux (Social Media Monitoring – SMM), permettant de traiter ces BSD. Les promesses associées au SMM concernent l’amélioration des processus de prise de décision, voire la transformation de processus métiers des entreprises. Malgré des investissements de plus en plus importants, l’usage efficace de ces outils dans les entreprises est très variable. Dans cette recherche, nous souhaiterions comprendre comment et pour quelles finalités le outils SMM sont utilisés ?. Pour l’évaluation de ces outils, nous nous appuyons sur la théorie des ressources. Afin de mettre œuvre de cette recherche, nous avons eu recours à une approche par méthodes mixtes. Cette approche consiste en étude qualitative qui a servi au développement et à l’enrichissement d’une seconde étude quantitative. Les résultats obtenus montrent que la combinaison de ressources SMM (qualité d’outil, ressources humaines…) et de ressources complémentaires permet de constituer des capacités SMM (mesure, interactive, utilisation processus) conduisant à la performance du SMM. Le soutien de l’organisation et, plus spécifiquement le rôle des managers, dans l’activation des ressources et des capacités SMM est conforme au récent approfondissement du management des ressources. En revanche, nous avons détecté que des ambiguïtés demeurent concernant le RBT. Pour cela, nous proposerons de lever ces ambigüités en ayant recours à la théorie étendue des ressources. Finalement, nous présentons les apports, les limites et les perspectives de notre recherche.

  • Titre traduit

    Resource-based theory and evaluation of information system : the case of Social Media Monitoring


  • Résumé

    Recently, social media data, called Big Social Data (BSD), attract more and more attention from researchers and professionals, particularly after the emergence of Social Media Monitoring (SMM) tools, used to process BSD. The promises associated with the SMM concern the improvement of decision-making processes, or even the transformation of business processes. Despite increasing investments, the effective use of these tools in companies is very variable. In this research, we would like to understand how and for what purposes the SMM tools are used?. For the evaluation of these tools, we build upon the Resource-Based Theory (RBT). In order to implement this research, we used a mixed method approach. This approach consists of a qualitative study that was used to develop and enrich a second quantitative study. The obtained results show that the combination of SMM resources (quality of SMM tool, human resources…) and complementary resources makes it possible to build SMM capabilities (measurement, process, interaction…) leading to performance. Moreover, the support of the organization, and more specifically the role of managers, in the activation of SMM resources and capabilities is consistent with the recent advancements of resource management. However, we detected some ambiguities concerning the RBT. To deal with these ambiguities, we propose to resort to the extended theory of resource. Finally, we present the contributions, the limits and the perspectives of our research.