La nature urbaine, selon Ildefonso Cerdá

par Nicolas Tocquer

Projet de thèse en Conception, aménagement et gestion du cadre bâti et de l'environnement

Sous la direction de Daniel Le Couédic.

Thèses en préparation à Brest , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 08-11-2012 .


  • Résumé

    Concepteur du plan d'extension de la ville de Barcelone et identifié comme l'un des pères fondateurs de l'urbanisme comme discipline, l'ingénieur espagnol Ildefonso Cerdá reste largement méconnu en France. Si ses travaux d'urbaniste ont été largement commentés depuis les années 1960 en Espagne, sa pensée, exprimée dans de volumineux traités publiés dans les années 1860, n'a pas encore véritablement été analysée. Son grand oeuvre, La théorie générale de l'urbanisation (1867) n'a de fait jamais été traduite intégralement, ni en français, ni en anglais. Pourtant, l'oeuvre de Cerdá annonce à bien des égards certains mouvements urbanistiques et architecturaux de la fin du XIXème siècle et du début du XXème. Elle porte en particulier une interrogation sur la "nature urbaine", c'est-à-dire sur l'essence de la ville, à l'heure des grands bouleversements technologiques, liés à la Révolution industrielle. Or, et c'est l'un des apports de Cerdá, son originalité consiste à gommer la frontière qui sépare l'urbain du rural en introduisant la nature en coeur de ville.


  • Pas de résumé disponible.