Histoire, archéologie et pensée symbolique à la Renaissance : le recueil des inscriptions milanaises d’André Alciat

par Thomas Penguilly

Projet de thèse en Etudes latines et néo-latines

Sous la direction de Florence Vuilleumier Laurens.

Thèses en préparation à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 22-10-2012 .


  • Résumé

    Notre thèse porte sur le recueil d’inscriptions latines et grecques de Milan et de sa région composé par l’humaniste milanais André Alciat entre 1508 et 1550 environ et considéré comme une œuvre fondamentale dans la naissance de l’épigraphie moderne. Contrairement à la plupart de ses prédécesseurs, celui-ci fit le choix de travailler sur un corpus régional, notamment dans la perspective de la rédaction d’une histoire de Milan. Le dispositif même du livre constituait également une innovation notable dans la mesure où il associait le commentaire rédigé en latin par le juriste à la reproduction fidèle des inscriptions et des monuments. Notre travail s’appuiera sur une édition critique de l’ouvrage fondée sur le manuscrit partiellement autographe Dresdensis F 82b, complétée d’une traduction et d’un commentaire suivi dont l’objectif premier sera d’identifier les références sur lesquelles se fonde Alciat pour son commentaire et de comparer les inscriptions et les monuments reproduits avec d’autres relevés plus anciens ou contemporains et, lorsqu’ils sont disponibles, avec les originaux, afin de déterminer la part de l’humaniste dans l’élaboration de son corpus. Notre étude générale du recueil sera quant à elle plus particulièrement consacrée à la méthodologie d’Alciat, à la fois sur le plan du commentaire proprement épigraphique (philologique, historique et juridique), et sur le plan de l’interprétation symbolique des monuments, caractéristique de l’originalité du recueil dans l’histoire de la science épigraphique en train de naître.

  • Titre traduit

    History, Archeology and Symbolical Thought in Renaissance Humanism : the Collection of Milanese Inscriptions by Andrea Alciato


  • Résumé

    Our PhD focuses on the collection of Latin and Greek inscriptions from Milan and its surrounding area composed by the Italian humanist Andrea Alciato approximately between 1508 and 1550 and regarded as a seminal work of the early epigraphic scholarship. Unlike most of his predecessors, he devoted himself to the study of a regional corpus, among other reasons because he intended to write a history of Milan. The arrangement of the book itself was also a significant innovation as it associated the Latin commentary of the lawyer with a faithful drawing of the inscriptions and monuments. Our work will include a critical edition of this epigraphic collection based on the partially autograph manuscript Dresdensis F 82b, supplemented with a French translation and a commentary : its main purpose will be to identify the sources used by Alciato in his comment and to compare the inscriptions and monuments with older or contemporary records and, when available, with the originals in order to establish what part should be ascribed to the humanist in the elaboration of his corpus. Our general study of the collection will more particularly focus on the Alciato’s methodology, both in terms of epigraphic comment (philological, historical and legal), and in terms of symbolic interpretation of the monuments, which emphasizes the originality of this collection in the earliest archeological scholarship.