Divisions et subdivisions civiques dans les cités d’Asie Mineure occidentale du IVe siècle avant J.-C. au IIe siècle avant J.-C.

par Sébastien Marre

Projet de thèse en Histoire, langue et littérature ancienne

Sous la direction de Patrice Brun.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Ausonius-Institut de recherche sur l'Antiquité et le Moyen âge (Pessac, Gironde) (UMR) depuis le 22-10-2012 .


  • Résumé

    La recherche doit d’abord étudier les divisions et subdivisions civiques des cités d’Asie Mineure occidentale à l’époque hellénistique et montrer les évolutions entre la période antérieure à Alexandre et les débuts de la domination romaine. Dans le monde grec, les citoyens étaient répartis en grands groupes héréditaires : les tribus (phylai) et les phratries (phratriai). Ces institutions représentaient le fondement de l’organisation politique. La recherche doit montrer ensuite si la parenté joue encore un rôle dans la répartition des divisions et subdivisions civiques dans les cités d’Asie Mineure de l’époque hellénistique puisque le principe d’affiliation héréditaire semble avoir été la règle, l’affiliation en fonction de la résidence étant semble-t-il un phénomène assez tardif. Les membres de ces tribus considèrent qu’ils descendent d’un ancêtre commun, le plus souvent mythique. Leurs subdivisions sont souvent des phratries qui sont des associations qui regroupent plusieurs familles considérées par ses membres comme apparentées. Il s’agit enfin de montrer les ressemblances et les différences en ce qui concerne les divisions et les subdivisions civiques dans les différentes cités d’Asie Mineure occidentale à l’époque hellénistique. On peut étudier ainsi comment fonctionne le statut de citoyenneté en fonction de l’appartenance aux corps civiques. On peut également se demander comment se fait l’exercice des droits de citoyen, probablement différent d’une cité à l’autre et qui doit même évoluer au cours de la période considérée. Cette étude doit faire la part entre ce qui relève du rôle des divisions et subdivisions civiques dans le fonctionnement des cités et ce qui concerne uniquement l’organisation interne de ces institutions en tant que structures politiques.

  • Titre traduit

    Civil divisions and subdivisions in Western Asian Minor cities from the IVth century B. C. to the IInd century B. C.


  • Résumé

    Research has first to study civil divisions and subdivisions in Western Asian Minor cities at Hellenistic times and then show the changes between the pre-Alexander time and the birth of Roman domination. In the Greek world, citizens were divided into large groups: the tribes (phylai) and the phratries (phratriai). Those institutions were the basis of political organization. Then research has to show if kinship plays any role in the repartition of civil divisions and subdivisions in Western Asian Minor cities at Hellenistic times, since the principle of heridetary kinship seems to have been the norm ; residential affiliation being, so it seems, a late phenomenon. Those tribe members consider they are descended from a common ancestor, most often a mythic character. Their subdivisions are often phratries which are associations that gather together several Families whose members consider they are kins. Last we have to show the similitudes and differences as to civil divisions and subdivisions in the different Western Asian Minor cities at Hellenistic Times. Thus we can study how citizenship status works in accordance to civil bodies. We may also wonder how citizens could exercise their rights, rights which were probably different from one city to the other and that surely developed in the said period. This study has to make allowances for what is from the role of civil divisions and subdivisions in the way cities are run and for what only concerns the inner organization of those institutions in matters of political structures.