Prise en compte de l'hétérogénéité spatiale dans le modélisation de la dynamique du développement de la tavelure du pommier

par Rémi Crété

Thèse de doctorat en Mathématiques et leurs interactions

Sous la direction de Besnik Pumo.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale sciences et technologies de l'information et de mathématiques (Nantes) depuis le 21-09-2009 .


  • Résumé

    La tavelure du pommier est l’une des principales maladies présentes dans les vergers de pommiers. Causée par un champignon ascomycète nommé Venturia inaequalis, elle peut avoir des conséquences lourdes au niveau de la production de fruits. L’objectif de ce travail est de modéliser la propagation spatio-temporelle de la tavelure, à partir de données provenant d’une expérience conduite entre 2004 et 2008 au sein d’un verger situé au centre INRA d’Angers. Le modèle sur lequel s’appui notre démarche est un processus ponctuel de Poisson spatio-temporel dont l’intensité symbolise le risque d’infection par le pathogène. Cette intensité prend en compte les grandes composantes de développement de la maladie : la production de spores, la dispersion et l’infection dans les deux phases principales de contaminations, ainsi que certains facteurs environnementaux et climatiques. Dans l’introduction nous exposons le contexte et les enjeux liés à la tavelure, décrivons l’expérience menée et fournissons quelques résultats d’analyse descriptive des données. Après un panorama de modèles mathématiques utilisés en épidémiologie végétale nous définissons notre modèle, discret spatialement et à temps continu. Il depend de quelques paramètres inconnus décrivant les différentes composantes du développement de la maladie. Nous proposons en fin une méthode d’estimation des paramètres basée sur une approche Bayesienne, quelques résultats numériques à partir de algorithme MCMC implémenté, puis donnons des conclusions concernant la dispersion spatiale de la tavelure.


  • Pas de résumé disponible.