Liberté individuelle et contrainte collective dans l'hétérotopie du squat politique (France/Pays-Bas).

par Margot Verdier

Projet de thèse en Sociologie et théorie politique

Sous la direction de Stéphane Dufoix.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Sophiapol EA 3932 (laboratoire) depuis le 05-10-2012 .


  • Résumé

    La période contemporaine est marquée par d'importantes mutations sociales. Dans le champs politique la seconde individualisation conduit à la désertion des structures de représentation traditionnelles et au développement de nouvelles formes de mobilisations. Ce phénomène, loin de se résumer à une crise du politique engendrée par le déclin des identités collectives, implique l'élaboration de comportements et de modèles d'organisation originaux. J'interrogerai donc le politique comme un objet anthropologique, c'est-à-dire comme processus de gestion/répartition de la contrainte, ou degré de liberté accordé à l'individu face aux nécessités sociétales (Masnata, 1990). En adoptant un point de vue compréhensif et constructiviste, je chercherais à me départir des conceptions homogénéisantes et téléologiques de la question individualiste en dissociant le processus objectif d'individualisation de ses réceptions particulières.

  • Titre traduit

    Individual liberty and collective constraint in the heterotopia of political squat (France/Netherlands).


  • Résumé

    The contemporary period is marked by important social changes. In the political field the second individualization led to the desertion of traditional structures of representation and to the development of new forms of mobilization. This, far from being reduced to a political crisis caused by the decline of collective identities, involves the development of originals models of behavior and organization. I will interrogate politic as an anthropological object, that is to say, as a process of management / distribution of constraint (degree of individual freedom against societal needs (Masnata, 1990)). By adopting a comprehensive and constructivist perspective, I'll try to get rid of homogenizing and teleological conceptions of the individualistic issue by separating the objective process of individualization from its particular receptions.