Le réseau de surveillance de la grippe de l’OMS : circulation, innovation et santé publique

par Ana isabel Aranzazu

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Élisabeth Belmas et de Maurice Cassier.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Ecole doctorale erasme depuis le 08-11-2010 .


  • Résumé

    Ce projet de recherche envisage la construction de l’histoire du réseau mondial de surveillance de la grippe de l’OMS à partir de sa création en 1947 et jusqu'à présent. La problématique est divisée en cinq axes. Le premier porte sur l’étude de la mise en place et de l’évolution du réseau en soulignant son rôle de programme global de santé publique dans la prévention et le contrôle des épidémies et des pandémies grippales. Le deuxième analyse le réseau en tant que programme innovateur et en évolution constante devant faire face aux urgences de santé publique imposées par l’émergence continue des nouveaux virus et par les pandémies et les menaces des pandémies grippales. Le troisième examine la puissance et les limites du réseau du point de vue de la globalisation et de son effectivité comme système de surveillance. Le quatrième étudie les enjeux concernant la relation entre ce réseau et la production des vaccins contre la grippe pandémique et saisonnière. Le cinquième traite des problèmes concernant la circulation des souches virales, des savoirs et des techniques au sein du réseau mondial de surveillance de la grippe. Mots-clés : grippe, surveillance, innovation, circulation, santé publique, vaccins, OMS


  • Pas de résumé disponible.