Pour une contribution à des conditions de réussite d'une action collective organisée. Le cas de Noel kakado en Guadeloupe

par Michelle Zenon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Teisserenc.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Erasme depuis le 21-01-2004 .


  • Résumé

    Mon travail de thèse de doctorat de Sociologie est une contribution à la compréhension des conditions de réussite d’actions collectives organisées en Guadeloupe : le cas de Noël kakado. Noël kakado est une fête coutumière, culturelle et économique, qui se déroule dans la commune de Vieux-Habitants, territoire où furent installés les premiers colons en 1635. Cette action mise en œuvre par un collectif d’associations au nom de Collectif Eyéri (nom caraïbe signifiant ceux qui étaient là avant : les premiers habitants). Cette manifestation se déroule les 4 vendredis de l’Avent, dans 4 sections de la commune, autour d’un rituel basé sur l’organisation d’une fête de Noël d’antan et de la caféiculture, sur la place de la rivière et du cacador dans la mémoire collective : éléments du patrimoine matériel et immatériel du territoire habissois. J’ai émis l’hypothèse que ces fêtes ou manifestations culturelles s’inscrivent dans l’histoire des lieux et la mémoire collective, sur l’identité culturelle du territoire. Elles s’appuient sur les valeurs amérindiennes et le mode de vie de l’habitation caféière. Elles produisent du lien, valorisent le territoire et ses ressources, et conduisent au développement local. Ces moments de convivialité et de solidarité contribuent à les légitimer, les pérenniser et déboucher sur le développement économique du territoire. Ces moments de convivialité et de solidarité contribuent à les légitimer, les pérenniser et déboucher sur le développement économique du territoire. Rattachée au laboratoire de recherche le CERAL, mes travaux s’appuieront en premier sur la sociologie du développement et sur les travaux de Pecqueur Bernard, Greffe Xavier, Teisserenc Pierre. Ils seront aussi éclairés par la sociologie de l’organisation (travaux de Boltanski Luc, Thévenot Laurent, Crozier Michel et Friedberg Erhard) ainsi que les travaux de Chamoiseau Patrick et Glissant Edouard sur l’identité culturelle du territoire. Je mettrai en exergue deux autres actions : la Fête du crabe à Morne-à-l’eau et la Fête des cuisinières à Pointe-à-Pitre.Telle pourrait être ma contribution à une meilleure compréhension des actions collectives en Guadeloupe.


  • Pas de résumé disponible.