Le Sahara durant l'Antiquité romaine (146 a.C. - 439 p.C.). Réalités et perceptions d'un espace pluriel à la croisée des peuples et des cultures.

par Robin Segalas

Projet de thèse en Histoire et Archéologie

Sous la direction de François Rechin et de François Villeneuve.

Thèses en préparation à Pau , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales et humanités (Pau) depuis le 10-09-2012 .


  • Résumé

    Le travail envisagé se propose d'étudier le Sahara durant l'Antiquité romaine en trois temps pour répondre à une double problématique : quelles perceptions et conceptions les Romains ont-ils eu du désert saharien ? Quels décalages sont alors observés avec les réalités africaines ? Nous nous attacherons, d'une part, à déterminer à travers une étude sémantique, la perception globale que peuvent avoir les Romains des déserts. D'autre part, en procédant à une relecture des sources ethnogéographiques couplées aux nouvelles données archéologiques, nous pourrons appréhender les décalages et les convergences entre les sources littéraires et la réalité, qui permettront d'envisager, dans un troisième temps, l'élaboration d'une réflexion sur le Sahara tel que les Romains l'ont connu. Mener une étude comparatiste, avec les déserts en général et le désert arabique en particulier, est nécessaire pour prendre conscience des spécificités sahariennes.

  • Titre traduit

    Sahara during the Roman era (146 BC - 439 AD). Realities and perceptions of a plural space at the crossroads of peoples and cultures.


  • Résumé

    The proposed work's aim is to study the Sahara during the Roman era in three steps, in order to answer a double questioning: which perceptions and conceptions did the Romans have of the Saharan desert? And how different were they from African realities? Firstly, we will determine, through a semantic study, the global perception of the deserts the Romans had. Secondly, by reading anew the ethnogeographical sources, together with a study of new archeological data, we will be able to highlight the differences and the similarities between the litterary sources and reality. Thirdly, this will lead us to the elaboration of a reflection on the Sahara as the Romans knew it. Leading a comparative study, into deserts generally speaking and the Arabian desert especially, is required in order to be able to define the Saharan specificities.