L’organisation territoriale de la République de Djibouti : une décentralisation « de papier » ?

par Mouhoumed ABDOULKADER HASSAN

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Robert Etien.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Ecole doctorale erasme depuis le 03-12-2009 .


  • Résumé

    La république de Djibouti est l’un des derniers pays d’Afrique à mettre en œuvre sa politique de décentralisation. En effet, les premières élections régionales et communales se sont déroulées en mars 2006 et les mandats des élus locaux ont été renouvelés en février 2012. L’étude de la décentralisation est un exercice très délicat à Djibouti. Il existe des textes juridiques épars ; la construction politique et juridique du local est inachevée et le sujet très peu étudié. Pour une réelle contribution à la construction de la décentralisation, l’étude a été abordée sous l’angle original de cadre juridique, son impacte et ses limites. Aussi, la recherche a été articulée autour de deux grands axes. Le premier relatif à l’étude juridique de la décentralisation a pour objectif de faire ressortir les potentiels ; le second est relatif aux limites car l’état des lieux révèle que des difficultés demeurent.


  • Pas de résumé disponible.