Hyper-prévention de l’illettrisme mathématique en maternelle : entre évaluation et « automathisation ». Perspectives didactiques et réalité.

par Emmanuel Benard

Projet de thèse en Mathématiques

Sous la direction de Dominique Tournès.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Sciences, Technologies et Santé (Saint-Denis, La Réunion) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    À partir des acquis théoriques de la recherche en didactique des mathématiques, en psychologie cognitive et développementale, et en neurosciences, nous avons construit une évaluation de grande section qui, nous en faisons l’hypothèse, devrait permettre de déceler les connaissances et lacunes réelles des apprenants dans le domaine de la construction du nombre. La population à laquelle nous ferons passer notre test sera constituée d’un groupe d’élèves du département de la réunion et d’un autre de Métropole, afin de déterminer s'il y a des différences significatives entre les deux groupes. En parallèle, un travail sociolinguistique mené au sein de l’Institut de l’illettrisme contribuera à préciser de façon pertinente le lien potentiel existant entre le contexte créolophone et les premiers apprentissages numériques des élèves de trois à cinq ans. Le corpus de données ainsi rassemblé sera finalement exploité pour concevoir une programmation sur les trois années de maternelle susceptible d’améliorer les résultats des élèves de l’académie de la Réunion.


  • Pas de résumé disponible.