Des espaces de mémoire : expositions du judéocide nazi

par Nathanaël Wadbled

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jacques Walter.


  • Résumé

    Il s'agit de voir comment des muséographie inscrivent et communiquent quelque chose du judéocide nazi, c'est-à-dire comment cet évènement historique apparait dans un espace mémoriel comme ayant eu lieu, ayant eu lieu d'une certaine manière et ayant eu lieu dans une certaine histoire. Ces espaces permettent de faire l'expérience concrète qu'il en reste, de le connaitre, et de l'inclure dans l'histoire en tant que champ d'expérience et profondeur historique du présent. Dans cette perspective, je me propose de traiter les musées d'histoire comme des dispositifs indistinctement d'information et de communication. Seront d'analysées les contenus présentés et prenant corps dans quelques espaces déterminés, étudiés comme des jeux de formes signifiantes qui constituent le cadre de la circulation des cultures médiatiques. L'étude des propriétés intrinsèques de ces musées peut permettre en effet d'observer comment s'incarne l'idée de l'évènement et comment cette incarnation se présente par rapport à un visiteur potentiel. Il s'agit donc de s'intéresser aussi bien à l'organisation sémiotique, qu'à l'organisation concrète de l'espace pour considérée cette double inscription de l'évènement exposé et du visiteur potentiel dans le dispositif muséal – indépendamment ou plus exactement entre l'idée de l'évènement qu'à voulu rendre son concepteur et les effets de sens construits dans sa relation avec le système externe de représentation des visiteurs. Considérant le procès de la transmission où se médiatise le passé, sera considéré ce qui est donné et réalisé, non ce qui a été voulu ou ce qui sera interprété.


  • Pas de résumé disponible.