Etudes contrastives des déterminants quantificateurs en français et en vietnamien

par Thi Kim Anh Luu

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Hugues Constantin de Chanay et de The Hung Tran.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 18-11-2010 .


  • Résumé

    En grammaire française et vietnamienne, la quantification est un domaine à la fois vaste et complexe. Cette opération, d'ordre logique, se situe à l'intersection de plusieurs disciplines en linguisitque, à savoir la syntaxe, le lexique, la sémantique et lapragmatique, corollairement, le moyens linguistiques mis en oeuvre pour l'exprimer sont de nature très hétérogène. pour exprimer la quantification, dans beaucoup de langues, les constituants nominaux portent des marques morphologiques de nombre. Toutefois, l'expressionmorphologique du nombre n'a rien d'universel. Par contre, toutes les langues ont des quantificateurs, c'est à dire des mots qignifiqnts une opération de quantification. La catégorie des quantificateurs regroupe des items qui permettent notamment de préciser un certain type de rapport entre les constituants fondamentaux de la phrase, le rapport précisé étant explicitement de nature quantitative. Ce travail de recherche vise d'abord à comparer les moyens exprimant la quantification en français et en vietnamien. Il accorde aussi une grande importance au classement des quantificateurs en français et en vietnamien selon divers critéres : type d'opération de la quantification, degré quantitatif, nature sémantique du terme auquel ils s'appliquent.... Ensuite, la thèse porte spécifiquement sur les études contrastives des valeurs sémantiques et pragmatiques des quantificateurs dans deux langues. Elle s'intéresse aussi aux onfluence des facteurs culturels sur l'emploi des quantificateurs. Elle se termine par des propositions didactiques des quantificateurs aux apprenants vietnamiens.


  • Pas de résumé disponible.