Réflexion sur la chanson contestataire aux États-Unis d'Amérique : le cas de Bruce Springsteen, entre protest song et engagement politique et social (de 1972 à nos jours)

par Khaled Chouana

Projet de thèse en Etudes du monde anglophone

Sous la direction de Claude Chastagner.

Thèses en préparation à Montpellier 3 en cotutelle avec l'Université laval quebec canada , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 18-01-2012 .


  • Résumé

    Ce travail se veut pour tâche de faire une réflexion sur la chanson contestataire, le protest song aux États-Unis d'Amérique. Pour ce faire, on a choisi Bruce Springsteen, l'artiste natif de l’État du New jersey. Tout au long de sa carrière, le Boss a su s'adapter à toutes les époques en étant fidèle à une double tradition, celle du rock'n'roll et de la musique folk. En fait, il a renouvelé le genre du protest song en s'adaptant à cette époque postmoderne où tout est récupéré, l'acte même de la rébellion. Springsteen a choisi des stratégies pour mobiliser un public fidèle et fédérer des gens autour de causes qu'il soutien.Dès ses début, Springsteen est investi dans l'activisme social et politique. Il soutien les cols bleus et les laisser pour comptes de son New Jersey et de toute l'Amérique. Il prend ses distances par rapport aux politiques et sa relation aux présidents Américains demeure pendant longtemps flou et ambiguë. En 1984, le Président Reagan récupère sa chanson supposée contestataire "Born in the USA" pour se faire réélire. En 2004, Springsteen apporte son soutien au candidat Démocrate, John Kerry, en vain car ce dernier est battu par George W Bush. Par la suite Springsteen soutien le futur Président Barak Obama et donne une série de concert pour sa campagne électorale. En résumé, Springsteen continu à avoir du succès après quarante ans de chansons et de scènes. Il invente un style en revisitant la tradition et à force de chanter la tradition et d'en être fidèle, il est devenu d'une certaine façon une référence importante de la tradition du rock'n'roll. Springsteen mobilise encore des foules et continu son engagement politique et social. Non, la chanson contestataire n'est pas vouée à disparaître. Elle ne pourra pas peut être changer le monde, mais ce qu'elle peut faire par contre c'est d'accompagner l'engagement politique et social et les causes justes.

  • Titre traduit

    Reflection on the protest song in the United States of America : the case of Bruce Springsteen, an activist and a protest singer


  • Résumé

    This work is a reflexion on the protest song in the United States of America. We have chosen the case of Bruce Springsteen, the New Jersey rock'n'roll and folk singer. Right from the beginning, the Boss adapts his music to the different periods of American history and gains a great recognition in both the rock'n'roll and the folk scene. In fact, Springsteen reinvents the protest song as a genre and becomes a reference in this postmodern era in which everything is co-opted, even the rebellion itself. Springsteen adopts some strategies to keep on being heard as a singer. His songs still have an impact on his listeners and there is a great deal of charisma in his performances. Additionally, he is engaged in his native New Jersey and throughout America. He defends some causes with a great deal of energy such as the blue collars, the homeless or the cancer patients. He is also not in good terms with American politicians. Actually, he does not show any support for any presidential candidate and particularly since President Reagan used “Born in the Usa” as an anthem for his reelection. However, Springsteen shows his support for President Obama and gives a serie of shows for his 2008 election. To sum up, Springsteen keeps on singing throughout America and all over the world. He does not ask himself any question. In his view, the show just must go on.