L'éducation en Afrique Subsaharienne : inégalités intrafamiliales et impacts sur la santé de l'enfant.

par El Hadji Mouhamadou Hady Senghor

Thèse de doctorat en Sciences Economiques

Sous la direction de François-Charles Wolff.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-11-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie la question des inégalités d’éducation intrafamiliales dans le contexte des pays d’Afrique subsaharienne. Depuis le forum de Dakar qui s’est tenu en avril 2000, ces pays se sont engagés à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à l’horizon 2015. L’objectif 2 des OMD est d’assurer une éducation primaire pour tous. C’est dans ce contexte de multiplication de l’offre éducative générant des hausses de taux de scolarisation et d’achèvement du cycle primaire que cette thèse cherche à mesurer l’importance des inégalités d’éducation intrafamiliales pouvant en résulter et à en comprendre les déterminants, dans une perspective empirique. Elle étudie également l’impact de l’éducation de la mère sur la santé des enfants subsahariens en tenant compte de son endogénéité potentielle. La thèse comprend trois chapitres. Le premier est consacré à l’étude des déterminants de la réussite à l’école primaire et des inégalités d’éducation au sein de la fratrie dans six pays d’Afrique subsaharienne : Afrique du Sud, Burkina Faso, Kenya, Nigéria, Ouganda et Sénégal. Le second chapitre se focalise sur l’analyse de l’évolution des taux de réussite au primaire et de l’évolution des inégalités d’éducation intrafamiliales au Sénégal. Le troisième chapitre est consacré à l’étude de l’apport de l’instruction maternelle sur le retard de croissance des enfants dans six pays d’Afrique subsaharienne : République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Nigéria, Sierra Leone, Tchad et Togo.


  • Résumé

    This thesis examines the issue of educational inequalities between siblings in the context of sub-Saharan Africa. Since the Dakar Forum held in April 2000, these countries have committed themselves to achieve the millennium developments goals (MDGs) in 2015. The second target of the MDGs is to achieve universal primary education. In this context of expanding educational opportunities leading to increased enrollment rates and primary completion rates, this thesis investigates the importance of educational inequalities between siblings as well as their determinants in an empirical perspective. This thesis also focuses on the impact of mother's education on child health endogeneity in sub-Saharan Africa while taking into account its potential endogeneity. The thesis includes three chapters. The first chapter focuses on the determinants of achievement rates in elementary schools and educational inequalities between siblings in six sub-Saharan African countries: South Africa, Burkina Faso, Kenya, Nigeria, Uganda and Senegal. The second chapter focuses on changes over time in achievement rates in primary schools and educational inequalities between siblings in Senegal. The third chapter is devoted to the contribution of maternal education on child stunting in six sub-Saharan countries: Central African Republic, Democratic Republic of Congo, Nigeria, Sierra Leone, Chad and Togo.