Gestion des ressources halieutiques en Afrique Atlantique Centre-Est. Perspective d'une politique de régularisation sous régionale.

par Jennifer Ona Ona

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Paul Fattal, Guy Serge Bignoumba et de Patrick Pottier.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-11-2011 .


  • Résumé

    Les mers et les océans recouvrent plus des deux tiers de la surface du globe et plus de 90% des ressources mondiales en eau et sont peuplés de ressources. Une diversité biologique qui a toujours passionné l’homme. Au regard de la démographie humaine galopante, la profusion des espèces animales, végétales et microbiennes des écosystèmes océaniques laissent présager que l’avenir de l’alimentation humaine réside dans la domestication aquatique (Fiogbé, 2002). La façade centre-ouest africaine, du fait de son aire maritime, représente un enjeu considérable pour l’industrie halieutique, abritant divers et variés écosystèmes. Ces écosystèmes procurent des biens et des services indispensables pour les moyens d’existence et les aspirations des populations humaines. Cependant, dans un contexte de surexploitation des ressources halieutiques et de dégradation de l’environnement marin, la problématique halieutique se pose en termes de disponibilité de la ressource, de la fragilité du milieu marin et du devenir des pêcheries. En effet, l’exploitation irrationnelle des ressources de la mer entraine une réduction des stocks visés ou non et une atteinte par effet indirect de l’écosystème marin. La nécessité de protéger cette richesse commune et sa productivité, nous amene à nous interroger sur la manière dont elle est utilisée et gouvernée, à travers une approche régionalisée en matière de gestion des ressources et de protection des milieux marins. Une approche qui repose sur les différents mécanismes de coopération des États dans un souci de développement durable de la pêche.


  • Pas de résumé disponible.