La valeur du travail

par Pauline Teyssandier

Projet de thèse en Droit privé

Sous la direction de Pascal Lokiec.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École Doctorale de Droit et de Science Politique (Nanterre) depuis le 22-03-2012 .


  • Résumé

    La finalité de cette recherche n’est pas tant d’obtenir une réponse certaine (« que vaut le travail ? »), que d’analyser sous quelles formes différentes cette question surgit dans le droit du travail, avec les conséquences que cela peut avoir, dans la relation de travail, dans l’organisation de l’entreprise, ou encore dans l’articulation entre le niveau personnel du travail, le niveau collectif et social, et le niveau économique. La formulation de ce sujet le destine en apparence plutôt au champ de la recherche sociologique, économique ou philosophique. Il nous semble que, sans renier l’intérêt de ces angles d’approches - angles qui seront largement utilisés dans le cadre de la thèse -, le droit du travail ne doit pas craindre, pour autant, de s’approprier lui aussi cette réflexion. Le droit du travail ne peut se saisir que très partiellement de cette question, mais il est néanmoins indispensable qu’il s’en saisisse.Il existe plusieurs sphères de manifestations de la valeur du travail : sphère individuelle, sphère du corps collectif et du dialogue social, sphère économique et politique de l’entreprise... La question de la valeur du travail se retrouve ainsi dans divers aspects de la relation de travail, mais également dans différents moments. On citera ici, de manière non exhaustive, les questions relatives à la détermination du salaire, à l’évaluation et à l’égalité de traitement, ces questions couvrant à leurs tour de multiples aspects de la relation de travail (entre autres : temps de travail, conditions de travail, pénibilité, santé et risques professionnels, liens entre stress professionnel, reconnaissance au/du travail et productivité, gestion des emplois et des compétences).


  • Pas de résumé disponible.