Une étude des fonctions sémantiques et discursives des formes verbales françaises et anglaises en interaction avec le sémantisme des verbes illocutionnaires suggestifs

par Stéphanie Lerat-Doyle (Doyle)

Thèse de doctorat en Sciences du langage : linguistique et phonétique générale

Sous la direction de Stefana-olga Galatanu.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Sociétés, Cultures, Echanges (Nantes) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse examine l’hypothèse que le sémantisme des formes verbales (temps verbaux) participe à l’activation des fonctions sémantiques et discursives lors de son interaction avec le sémantisme des verbes illocutionnaires. L’interaction entre le sémantisme de trois formes verbales françaises (présent, passé composé et plus-que-parfait), de cinq formes verbales anglaises (Simple Present, Present Progressive, Present Perfect, Simple Past et Past Perfect) et de trois verbes illocutionnaires suggestifs dans chaque langue : suggérer (to suggest), conseiller (to advise), recommander (to recommend) a été étudiée en adoptant le cadre théorique de la Sémantique des Possibles Argumentatifs de Galatanu. Les représentations sémantiques des actes illocutionnaires dénotés par ces verbes ont été élaborées et les valeurs mobilisées par les formes verbales ont été déterminées. Une étude portant sur deux corpus, constitués de fils de discussion sur Internet, a permis de cerner les fonctions sémantiques et discursives auxquelles participent ces formes verbales lors de leur interaction avec le sémantisme des verbes illocutionnaires suggestifs, les éléments du cotexte et du contexte, ainsi que les mécanismes activant, renforçant et atténuant ces interprétations. Une étude comparative du français et de l’anglais a permis de déterminer les ressemblances, notamment par rapport au présent/Simple Present et plus-que-parfait/Past Perfect, ainsi que les divergences, notamment concernant passé composé/Present Perfect/Simple Past, dans les fonctions sémantiques et discursives activées par ces formes verbales.


  • Résumé

    This thesis examines the hypothesis that the semantics of verbal forms (verb tense) participates in the activation of semantic and discursive functions when interacting with the semantics of illocutionary verbs. The interaction between the semantics of three French verbal forms (présent, passé composé et plus-que-parfait), five English verbal forms (Simple Present, Present Progressive, Present Perfect, Simple Past et Past Perfect) and three suggestive illocutionary verbs in each language, suggérer (to suggest), conseiller (to advise) and recommander (to recommend), was explored, using Galatanu’s Semantics of Argumentative Possibilities as a theoretical framework. The semantic representations of the illocutionary acts referred to by these verbs were elaborated and the values mobilized by the verbal forms were determined. A study carried out on two corpora composed of threads from Internet discussion forums determined the semantic and discursive functions to which these verbal forms contribute when interacting with the semantics of suggestive illocutionary verbs, elements of the cotext and the context as well as the mechanisms which activate, reinforce and soften these interpretations. A French/English contrastive study determined the similarities, particularly with respect to présent/Simple Present and plus-que-parfait/Past Perfect) as well as the differences, notably concerning passé composé/Present Perfect/Simple Past) in the semantic and discursive functions activated by the verbal forms under study.