Le theâtre des femmes pendant la revolution française

par Tomoko Takase

Projet de thèse en Littérature française

Sous la direction de Pierre Frantz.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) depuis le 25-11-2011 .


  • Résumé

    Ce travail tente de montrer comment les femmes-auteures ont participé à l’évolution du théâtre, notamment à l’esthétique du genre théâtral et au renouvellement du costume pendant la Révolution française. Cette évolution est observée à travers les œuvres de trois femmes-auteures dramatiques : Madame de Genlis, Olympe de Gouges et Madame de Staël. Dans la première partie, afin d’expliquer le choix de notre sujet de recherche dans l’histoire du théâtre en France, nous mettons en évidence le regard sévère porté par la postérité sur le théâtre de la Révolution française dans les textes critiques, dès le début du XIXe siècle. Nous analysons ensuite le tournant de la recherche à partir de la période qui a précédé le bicentenaire de la Révolution française. Les regards des historiens du théâtre se sont alors tournés, au-delà des textes dramatiques, vers le costume, le décor, l’intention de mise en scène avant la date, la gestion ou l’architecture théâtrale. Nous observons enfin que, malgré cet élargissement du champ d’étude, peu de travaux ont été consacrés au théâtre des femmes durant la Révolution française. Dans la deuxième partie, pour préciser comment le théâtre des femmes sous la Révolution a été écarté de la voie de l’histoire du théâtre, nous réfléchissons sur les rapports entre le théâtre, la femme et la Révolution. Dans la troisième partie, nous nous intéressons aux œuvres de trois auteures : Madame de Genlis, Madame de Gouges et Madame de Staël . Comment ont-elles accédé au théâtre, genre considéré à l’époque comme masculin ? Quel mode de représentation ont-elles choisi ? Comment leur vision personnelle du monde s’articule-t-elle à la visualisation de la scène théâtrale comme spectacle ? Dans la quatrième partie, nous examinons comment ces auteures ont pris conscience de la construction du soi créateur à la fois public et privé en tant qu’individu dans l’acte d’écrire pour le théâtre, ce qui pourrait être considéré comme une autre révolution propre à ces auteures.


  • Pas de résumé disponible.