Recherches sur la Campanie depuis l'époque orientalisante jusqu'à l'époque classique. Phénomènes d'interaction, d'échange et de mobilité entre Grecs, Etrusques et indigènes dans une région "frontalière".

par Anna-Maria Desiderio

Projet de thèse en Archéologie

Sous la direction de Agnès Rouveret.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) depuis le 08-12-2011 .


  • Résumé

    Le projet de recherche se propose d'analyser la portée des phénomènes interrelationnles entre diverses populations attestées en Campanie depuis la période orientalisante jusqu'à l'époque classique. En fait, à partir de la fin du IXe s. av. J.-C. et jusqu'au IVe s. av. J.-C., a lieu en Campanie un processus complexe d'interaction entre les sociétés grecque, étrusque et indigène. Celles-ci, bien que caractérisées par différents niveaux de cohésion sociale et politique, s'intègrent jusqu'à l'élaboration d'un patrimoine culturel "métissé" partagé par des élites bien au-delà des différences ethniques, culturelles, linguistiques. Ce processus pluriséculaire d'intégration sociale et économique constitue, en plus d'un facteur de développement, une des causes de crise du système archaïque. En effet, le processus de maturation politique favorise la revendication d'une identité ethnique du monde indigène, qui s'organise dans une alliance des peuples campaniens au cours de la deuxième moitié du Ve siècle av. J.-C. Cette nouvelle réalité politique conquiert Capoue en 423 av. J.-C. et Cumes en 421 av. J.-C., en chassant les Etrusques et les Grecs. Cet évènement représente la fin du système de coopération archaïque et la formation d'une nouvelle classe dominante, qui devra faire face à la conquête romaine de la région à partir de la deuxième moitié du IVe s. aV. J.-C. Le projet veut donc analyser ce processus pluriséculaire d'interaction à travers les témoignages de la culture matérielle des principaux sites campaniens, notamment des nécropoles, tout en saisissant le rôle joué par ce réseau de relations par rapport au développement sociopolitique des communautés.


  • Pas de résumé disponible.