Repenser le capitalisme d'État : l'économie politique chinoise en perspective comparée

par Nathan Sperber

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Frédéric Lordon.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 16-12-2011 .


  • Résumé

    Ce travail propose un retour sur la notion de "capitalisme d'État" sur les plans à la fois théorique et empirique, comparatif et monographique, en vue de renouveler notre compréhension du rôle économique des États dans la période actuelle. Il repose sur un examen critique de contributions théoriques passées au sujet des relations État-marché, incluant notamment des écrits ayant explicitement mis en jeu le "capitalisme d'État" durant le siècle dernier ainsi que ces dernières années. Il s'agit, de plus, de formuler et d'appliquer un nouveau cadre conceptuel et méthodologique rendant possible d'évaluer les modalités, sites institutionnels et degrés d'intensité du contrôle et de l'influence étatiques sur la vie économique. Enfin, ce travail incorpore une investigation en profondeur des manifestations institutionnelles et des ramifications sociétales des prérogatives économiques du parti-État en République populaire de Chine, la formation nationale la plus souvent identifiée au capitalisme d'État aujourd'hui. Cette étude constitue donc une tentative de démontrer la pertinence d'un concept de capitalisme d'État reconstruit pour une économie politique critique, en particulier vis-à-vis du programme de recherches actuel sur le capitalisme comparé. Elle vise, de plus, à assumer et à retravailler la problématique des acteurs sociaux et de la formation des élites afin de mieux élucider les registres d'action de l'État capitaliste. Dans la mesure où elle contribue à éclairer la trajectoire de développement chinoise et la configuration politico-économique actuelle du pays, cette étude représente aussi un effort en vue de mieux intégrer le cas chinois dans la recherche comparative en économie politique.

  • Titre traduit

    Rethinking state capitalism : the Chinese political economy in comparative perspective


  • Résumé

    This study seeks to revisit the notion of "state capitalism", at once theoretically and empirically, comparatively and monographically, in view of renewing the critical understanding of the state's involvement in capitalist markets in the current period. This endeavour is premised on a critical examination of the extant theoretical literature on state-market relations, including past writings that have grappled explicitly with "state capitalism", both in the previous century and in recent years. It entails, further, the design and implementation of a novel conceptual-methodological framework for the comparative assessment of degrees, modalities, and institutional sites of state control and influence over the economic process. Finally, it features an in-depth investigation of the institutional instantiations and societal ramifications of the party-state's economic attributions in the People's Republic of China, the national formation most frequently identified with state capitalism today. Overall, this study embodies an attempt to vindicate the relevance of a reconstructed concept of state capitalism for critical political economy, and specifically for the research agenda on comparative capitalism. Additionally, it purports to reclaim the problematics of social agency and elite formation in relation to the elucidation of the capitalist state. In so far as it sheds light on China's development trajectory in the reform era and on its present-day political-economic configuration, this study also represents an effort to further the integration of China within comparative research in political economy.