Comment la Technologie Façonne les Marchés Financiers : l’Exemple du Marché des Changes

par Romain Lafarguette

Thèse de doctorat en Analyse et politique économiques

Sous la direction de Romain Rancière.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Economie Panthéon Sorbonne ED 465 depuis le 20-09-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat est composée de trois chapitres traitant de l’impact des innovations technologiques sur les marchés financiers, prenant comme cas d’étude le marché des changes. Le premier chapitre analyse l’impact des innovations technologiques sur la géographie du marché des changes. Il utilise la connexion des pays au réseau sous-marin des câbles à fibre optique comme mesure de choc technologique exogène. Les estimations montrent que l’introduction des câbles à fibre optique a contribué à concentrer la répartition des activités de trading dans quelques grandes places financières au détriment de toutes les autres. Le deuxième chapitre s’intéresse à l’impact de la technologie sur la réaction des marchés des changes à de nouvelles informations macroéconomiques et financières. Il estime que le développement des technologies de l’information et de la communication permet de réduire la volatilité sur les marchés des changes de façon significative. Enfin, le troisième chapitre montre que le trading à grande vitesse contribue à atténuer les réactions de marché aux chocs macroéconomiques exogènes. Une explication possible, qui s’appuie sur un modèle théorique, est que le trading à grande vitesse augmente la dispersion des cotations de change, qui en retour accroît le temps nécessaire pour les traders pour traiter l’information contenue dans les cotations, rendant de fait le marché moins réactif à de nouvelles informations macroéconomiques et financières. Cette thèse de doctorat propose une nouvelle façon de penser et de mesurer l’impact du progrès technologique sur les marchés financiers. La première contribution est d’utiliser le réseau sous-marin des câbles à fibre optique comme choc technologique exogène et de mesurer son impact sur la géographie des marchés des changes et la volatilité. La seconde contribution est de montrer le lien entre trading à grande vitesse, dispersion des cotations et efficience des marchés, en utilisant l’entropie des cotations comme mesure du temps nécessaire pour traiter l’information contenue dans les prix et en comprendre l’impact sur l’efficience de marché.

  • Titre traduit

    How Technology Shapes Financial Markets : the Perspective of the Foreign Exchange Market


  • Résumé

    This PhD dissertation is a collection of three essays on how technology has been shaping financial markets, using as a case study the foreign exchange market. The first chapter investigates the impact of technological innovations on the geography of the foreign exchange market. It uses as a proxy for exogeneous technological changes the connection of countries to submarine fiber-optic cables. The estimates of this chapter suggest that technology contributes to concentrating foreign exchange trading in an handful of financial centers. The second chapter studies the impact of technology on the reaction of foreign exchange markets to macroeconomic announcements. It shows that the development of Information and Communication Technologies dampens foreign exchange markets volatility. Finally, the third chapter shows that fast trading dampens market reaction to new macroeconomic information. One possible explanation, based on a theoretical model, is that fast traders increase the dispersion in exchange rate quotes, i.e. the time traders need to process new information about market prices; in turn, entropy dampens the market’s reaction to macro news. This PhD dissertation provides a new way to measure and conceptualize technological progress with regards to financial markets. The first contribution is to treat the network of submarine fiber optic cables as an exogenous technological shock to investigate the impact of technology on the geography of foreign exchange trading and on volatility. The second contribution is to show that patterns in the distribution of quotes matters in the context of fast trading. The concept of entropy in exchange rate quotes is used to characterize how fast information diffuses on financial markets and thereby to assess the implications of fast trading on market efficiency.