Les territoires en mouvement de l’esplanade des Mosquées : (re)définir les identités religieuses et politiques. Anthropologie d’un lieu saint dans le contexte conflictuel de Jérusalem

par Elsa Grugeon

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Sossie Andezian et de Christian Décobert.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 15-12-2011 .


  • Résumé

    La thèse qui mêle anthropologie religieuse et anthropologie de l’espace consiste en une ethnographie de l’esplanade des Mosquées. Lieu de pratiques cultuelles inscrites dans le temps long de la religion, objet d’appropriations conflictuelles, le lieu saint est également vécu au quotidien par des collectifs palestiniens habitants de Jérusalem. La recherche proposée s’intéresse aux facteurs à l’origine de sa fondation et de sa pérennisation. Elle a également pour objectif de comprendre la façon dont il est vécu, les pratiques collectives qui l’investissent et l’expérience de ceux qui le pratiquent. Elle vise à redonner, derrière la gangue symbolique qui l’entoure, sa chair au lieu saint, grâce aux expériences qu’il fait naître. Du responsable religieux producteur d’un discours officiel sur l’esplanade à travers les prêches qu’il y prononce, au résident palestinien de Jérusalem qui y travaille chaque jour, en passant par le pèlerin musulman étranger en visite pour la première fois à Jérusalem au retour du Hajj ou le membre d’un mouvement politico-religieux engagé dans la défense du lieu saint, comment rendre compte de ces relations multiples ? Que disent-elles des frontières du territoire religieux ?


  • Pas de résumé disponible.