Les relations entre les sciences environnementales et les politiques dans le Programme MAB de l´UNESCO en Amérique Latine et son adaptation au Mexique, au Chili et en Haïti

par Alberto Hernandez salinas

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Sébastien Velut.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Les impacts environnementaux sont un défi global. Le programme sur l’Homme et la Biosphère de l’UNESCO (MAB) peut donner un appui international à un de ces défis que l’humanité doit relever : comment arriver à promouvoir un développement économique, social et politique tout en conservant les ressources naturelles limitées dont nous disposons. Cette thèse propose une vision historique du programme afin de comprendre son évolution et de mettre en avant la relation entre les sphères politique et scientifique qui l´ont dirigé. Les cas d´étude du Mexique, du Chili et de la République d´Haïti, mettront en lumière les défis que ces pays doivent relever et la manière dont le Programme a été adapté au niveau national. Deux groupes d´acteurs, scientifiques et instances politiques, ont façonné le programme tout au long de son histoire et maintenu le dialogue pour adapter les principes du Programme MAB dans les Réserves de Biosphère. Par ailleurs, la toute récente création d´une Réserve de Biosphère transfrontalière entre la République d´Haïti et la République Dominicaine est un exemple de la collaboration et du rôle qu´ont joué d´autres instances de l´UNESCO telles que les Commissions Nationales et les Délégations Permanentes.

  • Titre traduit

    The relationship between environmental science and policy-making in UNESCO's MAB Programme in Latin America and its adaptation to Mexico, Chile and Haiti


  • Résumé

    Environmental challenges have a significant impact. The Man and the Biosphere (MAB) Programme of UNESCO provides international support to one of the challenges facing humanity; that is how to achieve economic, social and political development and to promote the conservation of limited natural resources at the same time. This thesis takes into account a historical vision of the programme at the global level to understand its evolution and to highlight the relationship between the political and scientific spheres of the programme. On the other hand, it presents three study cases in different countries: Mexico, Chile and the Republic of Haiti to demonstrate how the programme has been adapted on the national level and the challenges they face. Two groups of actors have shaped the programme throughout its history, scientists and political bodies. They have maintained dialogues to adopt the principles of the MAB Programme in the Biosphere Reserves. Moreover, the recent creation of a Transboundary Biosphere Reserve between the Republic of Haiti and the Dominican Republic is an example of collaboration, but also it highlights the importance of other bodies of UNESCO such as the National Commissions and Permanent Delegations in policy-making.