Quand le geste technique transforme l'intention : l'évolution de l'accordéon diatonique en Bretagne

par Jacques Caplat

Projet de thèse en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Marc Chemillier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 13-12-2011 .


  • Résumé

    Ce travail vise à comprendre pourquoi et comment l'accordéon diatonique breton a connu une profonde transformation organologique et stylistique au cours des dernières décennies. L'évolution de l'instrument est ici le témoin des dynamiques historiques et sociales, que l'accordéon présente la particularité d'avoir intégrées dans sa forme-même du fait de sa rare plasticité, et qu'il permet d'éclairer. Statut des musiciens professionnels au sein d'une pratique restée massivement amateur, rôles et mécanismes de l'apprentissage d'un savoir traditionnel initialement basé sur l'oralité, fluctuation des attentes sociales à travers les générations successives, sont quelques-uns des aspects qui se dévoilent au fil de l'étude et qui se relient. À partir du constat d'une mutation organologique progressive, nous chercherons à comprendre les modifications profondes des fonctions sociales jouées par l'instrument. Un retour historique permettra de définir les intentions et le statut des « pionniers » du renouveau de l'accordéon diatonique breton dans les années 1970. En nous appuyant sur ce socle, nous montrerons comment l'accordéon en tant qu'outil est en interaction étroite et permanente avec le geste du musicien et avec son intention (produire des notes – et dans quelle fonction sociale), et combien le passage des générations a renouvelé le contexte d'exposition de l'accordéon et le statut des musiques bretonnes dites « à danser ». Ainsi, nous verrons que la modification progressive de l'intention a conduit à une modification de l'instrument, mais que celle-ci, en retour, fragilise l'efficacité des intentions antérieures.

  • Titre traduit

    When the technical gesture transforms the intention: the evolution of the diatonic accordion in Brittany


  • Résumé

    This work aims to understand why and how the Breton diatonic accordion has undergone a profound organological and stylistic transformation during the last decades. The evolution of the instrument here reflects the historical and social dynamics, that the accordion has integrated into its very form because of its rare plasticity, bringing them into light. The status of professional musicians in a largely amateur context, the roles and mechanisms of learning traditional knowledge initially based on orality, the fluctuation of social expectations through successive generations, are some of the aspects that unfold over the course of the study and connect with one-another. Starting from the observation of a progressive organologic change, we will seek to understand the profound changes of the social functions played by the instrument. A historical overview will allow to define the intentions and the status of the "pioneers" of the revival of the Breton diatonic accordion in the 1970s. Based on this foundation, we will show how the accordion as a tool is in close and permanent interaction with the musician's gesture and with his intention (producing notes – and in what social function), and how much the passage of generations has renewed the context of use of the accordion and the status of Breton music said "to be danced". Thus, we will see that the progressive modification of the intention led to a modification of the instrument, but that this, in turn, weakens the effectiveness of the previous intentions.