Violence et criminalité sur les terres Ukrainiennes au XVIe siècle. Etude comparative (Pologne, Pays-Bas, France).

par Veronika Buteyko

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Robert Muchembled.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Erasme depuis le 02-12-1998 .


  • Résumé

    Après avoir abordé les phénomènes de la violence et de la criminalité à travers les sources ukrainiennes du siècle, on en a ensuite effectué une analyse comparative en incluant les données provenant de la Pologne, de la France et des Pays-Bas. On a traité le sujet à travers le concept de frontières/zones frontalières en combinant deux approches, celle de l’histoire culturelle et sociale et celle de l’histoire du droit et des pratiques judiciaires. La recherche est construite en quatre parties. Dans la première partie, on décrit le contexte historique du XVIe siècle, en particulier ukrainien. La deuxième partie est consacrée à l’étude de la formation et de l’instauration dans les sociétés étudiées de nouvelles frontières normatives et symboliques appartenant à l’ordre juridique étatique. Il s’agit du droit pénal néomodeme, et du concept de criminalité. Dans la troisième partie on étudie les frontières normatives traditionnelles propres aux ordres juridiques non étatiques. On y parle aussi d’une lente modification des rituels de la régulation sociale et des représentations de la violence légitime et illégitime. La quatrième partie est consacrée à l’analyse de la criminalité dans les territoires frontaliers à l’époque étudiée, ainsi que de la violence, de ses formes et de son rôle social.


  • Pas de résumé disponible.