Impact de l’asymétrie de statut groupal sur les stratégies d’ajustement identitaire et comportemental : le rôle des processus cognitifs et situationnels dans la perception de la discrimination

par Rabie Fares

Projet de thèse en Psychologie sociale

Sous la direction de Bernard Gangloff.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale (Nanterre) (EA 4386) (laboratoire) depuis le 23-11-2011 .


  • Résumé

    A travers cette thèse réalisée auprès des français d'origine maghrébine, nous avons essayé de déceler le rôle de certains processus cognitifs, affectifs et motivationnels qui peuvent conditionner la perception de discrimination en milieu professionnel et déterminer les stratégies d’ajustements mises en œuvre face à la privation de l’emploi. Dans une première étude (Etude1), nous avons essayé d’évaluer les effets directs ou indirects du statut « social acquis » sur la perception de discrimination au niveau individuel et groupal ; en ce sens, nous amorçons un questionnement quant à leurs répercussions sur l’estime de soi et les stratégies d’ajustement cognitives et identitaires. Dans la continuité des travaux sur l'ambiguïté attributionnelle (Crocker & Major, 1989), la deuxième étude (Etude 2) s’est intéressée aux effets émotionnels, cognitifs et comportementaux de l’activation de la situation de la discrimination face à l’emploi selon qu’elle est explicite ou ambiguë. Dans la troisième étude (Etude 3), qui s’est déroulée en deux phases, nous avons étudié les processus de perception de discrimination selon la source de discrimination (endogroupale vs exogroupale). Enfin, dans notre dernière étude (Etude 4), également en deux phases, nous nous sommes intéressés à l’impact du processus de comparaison (intergroupale vs intragroupale) sur la dévaluation du travail et la Croyance en un Monde Juste.

  • Titre traduit

    Asymmetry impact of group status on identity adjustment strategies and behavioural : role of cognitive processes and situationnal in the perception of discrimination


  • Résumé

    Despite structural dimensions which are linked to the unchanging objective factors of discrimination, we have been focused on the issue of the cognitive, affective and motivational processes that condition the reactions of French citizens with Maghreb origins and their perception. The aim of the first study « Study 1 » was to evaluate the direct and the indirect effects of the « obtained social status » about the feeling of individual and group discrimination towards stigmatized people. In that way to initiate a reflection regarding their impact on the self esteem. Then, within the second study « Study 2 », we were inspired of the work on the attributional ambiguity (Crocker & Major, 1989) in order to interest us on the emotional and behavioural effects which cause explicit or implicit discrimination. Within the third study « Study 3 », in two phases we have studied the perception process according to the source of discrimination. This was carried out in two phases. Finally, in our last study « Study 4 », we were interested on the impact of the comparison impact made (intragroup vs intergroup) concerning the psychological withdrawal and the belief in a righteous world.