Justice et discrimination en milieu organisationnel : proposition d’un modèle matriciel de pérennisation des hiérarchies sociales

par Lahcen Abarri

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Bernard Gangloff.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale (Nanterre) (EA 4386) (laboratoire) depuis le 23-11-2011 .


  • Résumé

    Cette recherche s’inscrit dans la lignée des travaux de psychologie sociale du travail consacrés à la compréhension du comportement organisationnel des individus à travers le prisme de la justice et de la discrimination. Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés aux pratiques organisationnelles inhérentes à la justice distributive. Dans un second temps, aux mécanismes psychosociaux individuels et inter-individuels engendrant de la discrimination. Enfin, aux environnements normatifs de travail orientés ou non vers la justice sociale. Dans une première étude, nous avons étudié l’influence respective de différents critères de justice organisationnelle susceptibles d’orienter les décisions de distribution de primes financières ; soit les critères d’égalité, de besoin des subordonnés, et, en termes d’équité, la performance individuelle, la performance collective et l’allégeance. Nous avons observé (sur N = 1135) que chacune des trois variables d’équité prime sur l’égalité et sur le besoin. Nos analyses ont également démontré l’existence d’effets d’interaction entre les divers critères de distribution. Nous avons ensuite examiné (par 7 études) la nature des relations entretenues par divers facteurs psychosociaux que sont l’Orientation à la Dominance Sociale (ODS), la Croyance en un Monde du Travail Juste (CMTJ), la norme d’Allégeance et la Propension à Discriminer (PAD). Nos résultats (sur (N = 975) nous ont permis d’observer leur influence mutuelle ainsi que de déterminer le rôle médiateur de l’Allégeance entre l’Egalitarisme et la PAD, celui de la CMTJ entre l’Egalitarisme et la PAD et entre l’Allégeance et l’ODS, mais également le rôle médiateur de l’ODS entre la CMTJ et la PAD. Enfin, au niveau de l’environnement de travail, il nous a semblé opportun d’évaluer le pouvoir exercé par l’environnement normatif sur les concepts précités. Nous avons, dans ce but, conceptualisé une Matrice Cognitivo-Comportementale de Perpétuation du Système (MCCPS) dont nous avons ensuite, dans une étude, testé la validité. Nos résultats (sur N = 457) démontrent que les salariés travaillant dans un environnement de type AH (i.e. accentuant la hiérarchisation sociale) adhérent davantage à la MCCPS que les salariés travaillant dans un environnement de type RH (i.e. réduisant la hiérarchisation sociale).

  • Titre traduit

    Justice and discrimination in organizational environment : proposal of a matrixed model of the perennisation of the social hierachies


  • Résumé

    This research is in line with the studies of social psychology of work dedicated to the understanding of individuals' organizational behavior through the prism of justice and discrimination. In the first instance, we were interested in the organizational practices related to the distributive justice. In the second part, to the individual and interpersonal psychosocial mechanisms which generate discrimination. Finally, to the normative environments of work oriented or not towards the social justice. In the first study, we analyzed the respective influence of various criteria of organizational justice susceptible to direct the decisions regarding the distribution of financial bonus ; either the equality criteria, subordinates' needs, and, in terms of equity, the individual performance, the collective performance and the allegiance. We have observed (by N = 1135) that each of the three equity variables outweighs the equality and the need. Our analysis have also showed the existence of interaction effects between the various distribution criteria. Then, we examined (by 7 studies) the nature of the relationships maintained by various psychosocial factors that are the Social Dominance Orientation (SDO), the Belief in a Just World of Work (BJWW), the Allegiance norm and the propensity to discriminate (PTD). Our results (on (N = 975) have allowed us to observe their mutual influence and also to determinate the mediator role of the Allegiance between the Egalitarianism and the PTD, the one of BJWW between the Egalitarianism and the PTD and between the Allegiance and the SDO, and also the mediator role of the SDO between the BJWW and the PTD. Finally, regarding the work environment, it seemed appropriate to us to assess the power exercised by the normative environment on the concepts aforesaid. We have, for this purpose, conceptualized a Matrix Cognitive-Behavioural of the Perpetuation of the System (MCBPS) about which we then tested its validity in a study. Our results (on N=457) demonstrate that employees who work in a type AH environment (i.e. that accentuate the social hierarchy) adhere more to the MCBPS that the employees who work in a type RH environment (i.e. that decrease the social hierarchy).