De port en port, l'immigration à bord des navires de la marine marchande. Recherche dans les "douves" de la forteresse européenne

par Paloma Maquet

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Emmanuel Ma mung et de Nelly Robin.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Sociétés et organisations Ed 526 depuis le 16-09-2011 .


  • Résumé

    Notre étude s'inscrit dans un contexte international de grestion sécuritaire des flux migratoires. Les politiques coercitives qui en découlent ont un retentissement particulier dans les espaces portuaires. (Cf. la ratification du code ISPS). Notre objectif est d'appréhender ces changements organisationnels et d'étudier la diversité des nouveaux dispositifs. Nous verrons comment les frontières maritimes, spatialement exploitées, font office de "douves" pour éloigner les migrants de la forteresse européenne. "Passager clandestin", "stowaway" en anglais ou "polizon" en espagnol, ces appellations juridiques désignent les migrants qui s'embarquent à bord des navires de commerce (cargos, porte-conteneurs, etc.) sans titre de voyage et sans le consentement du capitaine. De nombreux acteurs (armateurs, agents maritimes, marins, dockers, etc.) sont impliqués dans la filière marchande de port à port (90% du commerce mondial est assuré par la mer). La volonté mise en oeuvre est celle de la rationalisation et de l'efficacité commerciale à l'échelle internationale. Ainsi, la gestion des passagers clandestins se confond sur cet interface portuaire ; ce réseau d'acteurs constituant un cordon spatial sécuritaire transerval aux Etats. Nous interrogerons cette architecture réticulaire de la frontière. Par ailleurs, la conciliation d'intérêts publics et privés semble être le moteur pour régler au plus vite le problème des passagers clandestins (application de la politique migratoire européenne d'un côté et prépondérance de l'activité économique de l'autre). Cette coopération pose la question de l'absorption des pouvoirs régaliens (de garde-frontières) pa le monde des acteurs privés.


  • Pas de résumé disponible.