Correspondance de Bruni d’Entrecasteaux, gouverneur général des établissements français à l’Est du cap de Bonne-Espérance (1787-1789). Edition des articles C4 77, C4 78 et C4 79 des Archives nationales.

par Lydie Von-pine

Projet de thèse en Histoire/Anthropologie

Sous la direction de Claude Brissac-Féral.


  • Résumé

    Ce projet d’édition a pour objet de rendre plus accessibles des sources manuscrites essentielles pour l’histoire des Mascareignes, sources aujourd’hui conservées aux Archives Nationales d’Outre-Mer à Aix-en-Provence, à savoir la correspondance de Bruni d’Entrecasteaux, gouverneur général des établissements français à l’Est du cap de Bonne-Espérance (1787-1789). D’Entrecasteaux, illustration de la marine française, est passé à la postérité pour son voyage à la recherche de La Pérouse, dont il ne revint pas. En revanche, son action en tant que gouverneur des îles de France et de Bourbon à la veille de la Révolution française, reste encore largement méconnue. En 1787, Bruni d’Entrecasteaux fut chargé de poursuivre la nouvelle politique de la France dans l’océan Indien. Il avait ainsi pour instruction de relever son prédécesseur, le vicomte de Souillac, et de faire des îles de France et de Bourbon, relâches à l’entrée de la mer des Indes, des entrepôts de forces militaires capables en temps de guerre de défendre les îles, mais aussi de se porter aux Indes contre les Anglais. Son administration dura du 5 novembre 1787 au 1er novembre 1789, période difficile puisque le gouvernement des Mascareignes se trouvait alors dans un état d’anarchie. Le travail d’édition portera en particulier sur 3 registres d’environ 800 pages chacun, qui regroupent la correspondance d’Entrecasteaux avec le ministre de la marine et des colonies, correspondance qui aborde tous les aspects de la vie des îles à la fin de l’Ancien Régime.


  • Pas de résumé disponible.