Ecologie du paysage urbain en milieu insulaire : restauration des continuités écologiques entre les hauts et les bas de l’île à travers l’aménagement du territoire en faveur du maintien de la biodiversité réunionnaise

par Michèle Adolphe

Projet de thèse en Aménagement, espace et environnement

Sous la direction de Thierry Simon.


  • Résumé

    La perception du « Paysage » diffère selon que nous soyons agriculteurs, élus, aménageurs, architectes, horticulteurs, écologues ou même paysagistes. Chacun de ces acteurs a des usages et des attentes différentes des aménagements urbains et d'espaces naturels de notre territoire. Les collectivités territoriales ou locales sont régulièrement confrontées à de nombreuses problématiques paysagères lors de la mise en place d’aménagement que se soit en limite du cœur du Parc national, en aire d'adhésion ou sur le littoral urbanisé. Cette thèse vise à réaliser un état des lieux des différents documents d’urbanisme et des démarches environnementales mises en place aujourd’hui sur le territoire réunionnais. Un travail d'identification des principales structures qui relient le territoire sera mené, ainsi qu'une étude cartographique fine suivie d’une analyse détaillée des différentes composantes paysagères. Cette thèse développera le rôle des continuités écologiques et paysagères dans le maintien de la biodiversité et leurs réseaux d’échanges. Des stratégies d'aménagement seront élaborées en lien avec les différents acteurs, intégrant les principes de la charte du PNRun, du SAR et de la Trame verte et bleue sur des territoires définis. Une approche sociologique sera menée et se traduira par la mise en place d’un outil de gestion environnementale participative sur un espace urbain ou péri-urbain en collaboration avec la population.


  • Pas de résumé disponible.