Réalités et efficacités de la « Trame Verte et Bleue » à la Réunion : le paysage comme outil de médiation pour analyser les représentations sociales des trames écologiques

par Michèle Adolphe

Thèse de doctorat en Amenagement de l'espace

Sous la direction de Thierry Simon.


  • Résumé

    L’outil Trame Verte et Bleue (TVB), alliant biodiversité et aménagement du territoire, a aujourd’hui pleinement intégré la planification territoriale, en métropole et outremer. Néanmoins, dans les DOM, la mise en place de cet outil s’est confrontée à des réalités complexes. Ce projet doctoral a choisi d’étudier l’exemple de La Réunion, territoire précurseur dans la transcription de cette politique d’aménagement. Depuis 2014, La Réunion possède des cartographies des réseaux écologiques régionaux, établies pour accompagner les acteurs dans leurs projets d'aménagement et de développement. Pour autant, seuls les espaces naturels protégés ont été considérés dans ces projets, laissant ainsi pour compte la « nature ordinaire ». Pour comprendre ce manque d’adhésion, un travail de type sociologique a été mené pour cerner les réalités politiques et sociales inhérentes à la TVB. Si, pour les professionnels, la planification de secteurs à enjeux pour préserver la biodiversité tombe sous le sens, pour les institutions, cet outil est d'abord perçu comme un moyen de promouvoir le développement de l’île. Concernant les autres usagers, la TVB reste un concept largement ignoré. Cependant, ils associent étroitement la biodiversité au paysage quotidien, et ce, grâce à la reconnaissance de services écosystémiques. La traduction cartographique de ces résultats a permis d’identifier, d’une part, des secteurs d’intérêts écologiques porteurs d’une demande sociale collective et, d’autre part, des secteurs exclus de cette demande (pouvant subir des dégradations). Ainsi, pour maintenir un bon fonctionnement des réseaux écologiques, il est aujourd’hui nécessaire d’agir sur les perceptions paysagères.

  • Titre traduit

    Realities and efficency of the green and blue belt network on Reunion island : the lanscape as a mediation instrument to analyse social representations of ecological networks.


  • Résumé

    Today the green and blue belt network is a tool, which combines biodiversity and regional development policy and fully integrates territorial planning in national and overseas territories. Nevertheless, the implementation of this tool is confronted with other realities in the French overseas departments. That is the reason why this doctoral project aims to study the case of Reunion island as a forerunner in the transcribing of this spatial planning. Reunion island possesses mapping of regional ecological networks drawn up to accompany the local actors since 2014. However, only protected natural areas had been taken into account in regional projects while leaving behind ordinary nature areas. In order to understand this lack of acceptance, a sociological work was conducted to identify the political and social realities related to the green and blue belt network. If planning issue area to preserve the biodiversity is obvious for planning professionals, this tool is seen as a way to promote the development of the island for institutions. For the other users, the green and blue belt network keeps being pushed aside. However, to them biodiversity is closely tied to the daily lansdscape and they mainly perceive it through ecosystem services. A mapping plan of these results allowed to identify on the one hand areas of ecological interest holding a common social demand, and on the other hand areas excluded from this demand, which may undergo degradation. Therefore, it is now necessary to work on landscape perceptions so that ecological networks can remain functional.