Images de la femme contemporaine au miroir des œuvres de Zoya Pirzad et Katherine Pancol

par Naghmeh Tarjoman Porshkoh

Thèse de doctorat en Littératures générales et comparées

Sous la direction de Philippe Daros et de Ève Feuillebois-Pierunek.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 09-11-2011 .


  • Résumé

    A la croisée de la littérature, de la sociologie et de la psychologie, ce travail inter-disciplinaire vise à analyser la condition de la femme contemporaine à travers un corpus des œuvres persanes et françaises écrites respectivement par Zoya Pirzad et Katherine Pancol et parues entre les années 1990 et 2010. Ces œuvres par leur large lectorat, se situent dans la littérature populaire. Une approche analytique sur l’évolution du genre romanesque, peut définir notre corpus par rapports aux nouvelles formes de la littérature sentimentale, notamment la Chick lit. L’émergence des femmes romancières illustrant particulièrement l’univers féminin, nécessite des études sur l’écriture féminine. A ce propos, Virginia Woolf insiste sur l’importance des expériences personnelles dans la création des œuvres littéraires, Luce Irigary repère une langue remplie d’excès, de folie et de contradiction chez les femmes auteures et Elaine Showalter propose la construction d’un cadre féminin afin d’analyser la littérature des femmes. Par la suite, la question du féminisme et de ses divers courants en Occident et en Orient se développe explicitement. Pour approuver la célèbre phrase de Simone de Beauvoir « On ne naît pas femme, on le devient », ce travail cherche à mettre en évidence l’influence directe et indirecte de la famille, de l’école et de l’environnement sur la formation de l’identité de l’individu. Enfin, par une approche psychologique, cette recherche promette une renaissance silencieuse en mettant en examen l’état mental des personnages féminins. La relation mère/fille, père/fille et la sexualité sont des axes majeurs de cette dernière partie.

  • Titre traduit

    Images of the contemporary woman in the mirror of the works of Zoya Pirzad and Katherine Pancol


  • Résumé

    At the crossroads of literature, sociology and psychology, this interdisciplinary work is intended to analyzing (analyze) the condition of contemporary women through a corpus of Persian and French works written respectively by Zoya Pirzad and Katherine Pancol and published between the years 1990 and 2010. These works, by their wide readership, are in popular literature. An analytical approach on the evolution of the novelistic genre, can define our corpus in relation to the new forms of sentimental literature, especially the Chick lit. The emergence of women novelists illustrating particularly the feminine universe requires studies on women’s writing. In this regard, Virginia Woolf insists on the importance of personal experiences in the creation of literary works, Luce Irigary identifies a language full of excess, folly and contradiction among women authors and Elaine Showalter proposes the construction of a framework (of a female executive) to analyze the literature of women. Subsequently, the question of feminism and its various currents in the West and the East explicitly developed. To approve the famous phrase of Simone de Beauvoir "One is not born a women, one becomes one", this work seeks to highlight the direct and indirect influence of the family, the school and the environment on training of the identity of the individual. Finally, by a psychological approach, this research promises a silent renaissance by examining the mental state of the female characters. The mother-daughter or father-daughter relationship and sexuality are major axes of this last part.