Interdisciplinarité artistique-scientifique dans l'étude de l'imagerie enfantine : alberto Savinio et Tiziana Dollorenzo

par Delia Solari

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Philippe Daros.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (equipe de recherche) depuis le 21-11-2011 .


  • Résumé

    Ce projet de recherche a le but de déterminer et approfondir ce fil qui lie la production d'Alberto Savinio à la recherche interdisciplinaire de Tiziana Dollorenzo, en recherchant toutes les liaisons possibles que la pensée analogique de ces deux personnalités est apte à serrer avec les différentes disciplines, de la littérature à l'art, de la philosophie à la pédagogie, en passant à travers l'anthropologie, la psychanalyse et au-delà. Alberto Savinio (1891-1952), cadet de Giorgio De Chirico, il est personnalité complexe et articulée. Musicien, écrivain, peintre, critique est homme éclectique qui voit se lever son génie créateur dans le Paris du premier XX siècle (1910-1915 Savinio a un rapport serré avec Apollinaire), en compagnie du frère et du expérimentalisme des Avant-garde. Rentré en Italie à cause de la guerre, en 1926 il revient à Paris où il fréquente Breton et les surréalistes et il commence sa peinture extraordinaire. La production savinienne est à caractère fortement expérimental et elle est guidée par des idées comme le mythe, la mémoire, l'enfance, le zoomorphisme, et plus en général cette pensée analogique qui reconnaît dans l’image la source créatrice d'un artiste complètement multiforme, apte à passer facilement (si pas vraiment pour nécessité) entre arts différents. Tiziana Dollorenzo est psycho-pédagogue à orientation psychanalytique, chercheuse depuis 25 ans des dynamiques psychosomatique-anthropologiques du souffle (avant dans l'Università degli Studi di Lecce, aujourd'hui dans l'École Supérieur ISUFI - Università del Salento), psychointerprète d'art et performer. Depuis différents ans elle mène une recherche scientifique-artistique itinérante, Les rêves des enfants du monde, reconnue au niveau international et accueillie par institutions comme l'Ambassade de Londres et du Luxembourg, le Musée d'Art Contemporain de Dudelange, l'Ordre des Médecins de Rome, l'Orphelinat et l’Ambassade de Sarajevo. Dans le dernier an elle a développée, dans les écoles maternelles, un projet de recherche artistique-scientifique-pédagogique sur le psychisme du souffle dans le dessin, en réalisant un document-extrait de la recherche qui a comme titre L'album des dessins, dans lequel elle recueille les résultats de sa recherche théorique et d’application.Mon étude sur Alberto Savinio a été approfondie à travers un travail de diplôme de master (Une "central créatrice" de Neuf-cents. Alberto Savinio entre langage littéraire et figuratif.) qui a déterminé le rapport entre langage littéraire et figuratif dans l’ample production savinienne, partagée entre France et Italie, et cet travaille m'a permis de comprendre celle qui pourrait être la relation entre Savinio et Tiziana Dollorenzo. En outre depuis différents ans, grâce à la fréquence aux cours de souffle tenus par la Mme Dollorenzo, j’ai la possibilité de dialoguer avec elle à propos des résultats de ses recherches et c’a été extraordinaire pour moi relever avec elle une extrême synergie entre le procéder de sa pensée et celle de Savinio, tous les deux reconductibles à réflexions subtiles et profondes et images des grands écrivains, philosophes (ex. Vico, Schopenahuer, Nietzsche, Weininger, Bechelard), psychanalystes (ex. Freud, Jung, Fromm, Winnicott, Lacan) et artistes. La relation que j’ai déterminée entre ces deux personnalités trouve ses racines dans le monde imaginal de l'enfance, dans la puissance du symbole et de la pensée analogique, dans le retour primitif au corps et à la matérialité comme forme premier de connaissance. Dans l’œuvre de Savinio on parle en faits de 'métaphysique sensorielle', une métaphysique reportée aux sens et à la puissance créatrice de l'imagination; il y a l’éclater des sens dans l’œuvre d'art. La connaissance, selon Savinio, elle arrive à travers des images (justement comme dans l’antiquité il arrivait dans les mythes), et ça c’est l’idée de laquelle part aussi Tiziana Dollorenzo pour rechercher le psychisme du souffle dans le dessin enfantin. Les réflexions de ces deux auteurs se font guider des idées comme mémoire et mythe, inconscient et


  • Résumé

    Symbole dont l'enfance est trempée, et les deux, malgré la distance chronologique, ils abordent à l'idée que aujourd'hui l’homme peut aspirer au recouvrement de son humanité seul en se tournant à la créativité enfantine, qui est violatrice de l'ordre constitué et authentique liberté intellectuelle.