Normalisation d'une langue régionale dans la sphère économique : de l'utopie à la réalité. Le cas de la langue bretonne.

par Denis Pichon

Projet de thèse en Breton

Sous la direction de Hervé Le bihan et de Gwendal Denis.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 15-11-2011 .


  • Résumé

    Pour répondre à la problématique de la normalisation de la langue, nous avons choisi le breton pour des raisons de proximité et d'intérêt. Nous examinerons l'évolution du mouvement breton de sa structure monolithique vers son morcellement spécialisé. Nous examinerons les conséquences de cette situation sur le couple : sphère économique/langue. Pour leur existence, les langues minorisées font appel à un substitut de langue maternelle : la formation. Pour son utilisation dans la sphère économique, la langue doit être l'objet d'un continuum d'enrichissement. Nous examinerons cette continuité dans le cadre du breton. Indissociablement de tout effort de normalisation, il faut en quantifier les effets. Nous examinerons les moyens de mesure du dynamisme d'une langue minorisée,leurs intérêts et leurs limites, et en particulier la méthode de J. Fishman, que nous tenterons d'appliquer à la langue bretonne avant de comparer nos résultats à ceux obtenus avec d'autres langues minorisées. Dans un quatrième temps, nous examinerons la sphère économique et ses interactions avec la langue bretonne. Nous comparerons la situation du breton avec celle d'une population monolingue et avec celle d'autres langues minorisées et nous ferons apparaître les contrastes. Nous examinerons ensuite au travers de consultations interactives, les actions menées dans la sphère économique, par les différents acteurs qui pèsent sur l'économie. En guise de conclusion, nous examinerons les stratégies possibles vers la normalisation d'une langue minorisée dans la sphère économique et les tactiques possibles pour y arriver, tout en tentant de cerner les moyens nécessaires et le facteur temps.


  • Pas de résumé disponible.