La construction de soi dans les autobiographies écrites ou racontées par des femmes palestiniennes

par Hadil Karkar

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Jean Bessière et de Chantal J. Zabus.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (equipe de recherche) depuis le 28-11-2011 .


  • Résumé

    Ce projet explore comment les femmes palestiniennes utilisent la littérature, comme un acte d'imagination, afin d’assimiler ou de résister au contexte dominant actuellement en Occupe’ Palestine, dans la diaspora et dans l’exil. Il explore comment l'imagination fonctionne dans la littérature des femmes palestinnienes.La recherche analyse la relation entre la construction et la «représentation» du soi et de la terre «perdue», dans la littérature des réfugiés palestiniens et les Palestiniens qui habitent en Occupe’ Palestine. Elle considère l'impacte du système patriarcal oppressif et l'occupation sur la conscience collective palestinienne. La recherche analyse l'interaction entre les thèmes de: l'assimilation, l'hybridation, l'intégration et la résistance, dans certains genres artistiques, tel que: les autobiographies. Dans le cas échéant, elle prend en considération la littérature orale (“spoken word”). L'étude examinera aussi les analogies, les chevauchements et les différences entre le discours des femmes Palestinnienes et celui des autobiographes de la seconde génération Maghrébine en France.


  • Pas de résumé disponible.