Analyse des processus empathiques de la victime de viol envers son agresseur dans l'élaboration psychique du passage à l'acte

par Marianne Coutelour

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Martine Batt et de Alain Trognon.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas depuis le 26-09-2011 .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail est de mettre à jour les processus mentaux de la victime de viol tels qu’elle les a développés dans l’après coup. Nous nous centrons plus spécifiquement sur les capacités d’empathie de la victime envers son agresseur. Considérant le viol comme un véritable traumatisme psychique (Cormon, 2002*), nous cherchons également à mettre en évidence que ces derniers sont étroitement intriqués à la tentative de la victime de donner un sens et une cohérence au passage à l’acte. La population étudiée correspond à des adultes ayant été victimes de viol dans les deux ans précédant leur inclusion dans l’étude. Elle sera constituée de quinze adultes recrutés à l'association nancéenne d'aide aux victimes « ANNE ». Considérant que les processus mentaux des sujets sont susceptibles d'être repérables dans leurs discours, nous utiliserons la méthode d’analyse de contenu et la logique interlocutoire à partir d'entretiens réalisés avec les sujets. La logique interlocutoire correspond à une méthode d’analyse des aspects sociaux et cognitifs des interactions langagières. Les résultats attendus sont l’apparition dans le discours de la victime de viol de l’expression de processus mentaux envers son agresseur.


  • Pas de résumé disponible.