Antoine Godeau et le lyrisme religieux. Edition des Poésies Chrétiennes avec une introduction et des notes.

par Camille Collet-Fénétrier

Projet de thèse en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de Alain Génetiot.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole doctorale Stanislas depuis le 30-09-2011 .


  • Résumé

    Antoine Godeau est un poète de la première moitié du XVIIe siècle. Après avoir fréquenté les salons et rivalisé, en tant que poète mondain, avec Vincent Voiture, il s'oriente bien vite vers la poésie religieuse. Participant aux Conférences de Saint-Lazare, il met sa connaissance de la poétique moderne au service d’une oeuvre de traducteur, de poète et d’orateur chrétien. De 1632 à 1640, il paraphrase les Épîtres du Nouveau Testament et adapte le Cantique des Cantiques. Il devient évêque en 1636. Ses Poésies chrétiennes connaissent d'emblée un grand succès à la Cour.Il n'existe aucune étude synthétique du lyrisme religieux dans les Poésies chrétiennes. Jusqu'à présent seuls les poèmes les plus célèbres ont été l'objet d'attention, « La Grande Chartreuse » notamment. Par ailleurs, jamais les Poésies chrétiennes n'ont été rééditées depuis le XVIIe siècle. Nous envisageons de réaliser une édition scientifique des Poésies chrétiennes d'Antoine Godeau, accompagnée de notes et d'une introduction. Ce sera l'objet de deux volumes distincts mais complémentaires : le premier volume consistera en une introduction détaillée des OEuvres chrétiennes,qui analysera le fonctionnement et les enjeux du lyrisme religieux, et le second volume sera consacré à l'édition annotée des Poésies chrétiennes. Les Poésies chrétiennes s'inscrivent dans un genre littéraire apparu en France au XVIe siècle, et développé au XVIIe, à savoir la paraphrase. Celle-ci repose sur la réappropriation d'un discours exogène, donc sur le réinvestissement d'une identité étrangère à travers laquelle il est question de s'exprimer. Notre problématique est celle de la réécriture, qu'il ne faut pas confondre avec une copie servile ou une traduction fidèle, mais qui est à considérer plutôt comme un travail d'écriture personnel où s'exerce un affranchissement esthétique et idéologique. Mesurer la part de créativité d'Antoine Godeau, au sein même du processus de la réécriture, est donc essentiel. Nous verrons également comment ce poète recourt à l'éloquence chrétienne pour toucher les fidèles et convertir les personnes de son diocèse à la foi catholique, dans le contexte de la Contre-Réforme.


  • Pas de résumé disponible.