Amateur d’amateurs : la Reprise de vues de Péter Forgács

par Beatriz Rodovalho Goncalves

Projet de thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Sylvie Rollet.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) depuis le 16-09-2011 .


  • Résumé

    Dans son travail de reprise de vues et de vies, le cinéaste Péter Forgács exhume à la lumière du présent des films amateurs du passé. En se réappropriant et en recontextualisant les films de famille d’autrefois, il réanime le regard de ces cinéastes amateurs et expose leurs trésors filmiques à leurs possibles (re)significations à travers le temps. Ce projet de thèse propose, à partir de l’œuvre de Forgács, une étude esthétique et historique de l’acte de reprise de films amateurs opéré par le cinéaste. À partir du passage du privé au public et de la rupture du monde de ces amateurs, nous analyserons les procédures esthétiques et structurales qui constituent la reprise de vues pour trouver dans l’ensemble de l’œuvre de Forgács des échos, des interférences, des migrations et des continuités, pour trouver la poétique de l’artiste. Ce travail sera complété par une recherche historique à propos du contexte des cameramen amateurs repris par ses films et installations. En outre, cette thèse propose également d’aller au-delà de l’analyse de la reprise de vues, d’aller de la reprise à la prise de vues. Puisque, avant d’être les films de Forgács, ces bobines étaient les films de cinéastes amateurs, ce travail développera l’investigation sur ces films en tant que films de famille, films d’amateurs et objets d’archives intimes et publiques. Ainsi, cette thèse analysera l’œuvre de Péter Forgács pour mieux comprendre son geste artistique et le geste de ces amateurs, pourquoi et comment ils écrivaient leurs histoires en film et s’inscrivaient dans l’histoire à travers le cinéma.


  • Pas de résumé disponible.