Amateur d’amateurs : enjeux esthétiques et historiques du remontage de films de famille à travers l’œuvre de Péter Forgács

par Beatriz Rodovalho Goncalves

Thèse de doctorat en Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Sylvie Rollet.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 16-09-2011 .


  • Résumé

    À partir de l’œuvre du cinéaste et artiste hongrois Péter Forgács, la thèse aborde plus généralement la question du remontage de films amateurs dans le documentaire contemporain et examine les enjeux esthétiques, historiques et politiques du remploi des films de famille. Les concepts de déterritorialisation et de reterritorialisation développés par Gilles Deleuze et Félix Guattari nous permettent d’interroger la manière dont la pratique « archéologique » du remontage ouvre les films de famille à de multiples resignifications. Comment traversent-ils des territoires esthétiques, géographiques, institutionnels et politiques, de mémoire, d’histoire et de pensée ? Comment, à travers le temps, les histoires que contiennent ces rouleaux des pellicules substandard sont-elles traversées par l’Histoire ? Comment ces films peuvent-ils, rétrospectivement, subvertir la construction officielle de l’histoire et de la mémoire et renégocier la perception du temps historique ? Quelle métahistoire construisent-ils ? L’analyse de la déterritorialisation et de la reterritorialisation des films de famille par le remploi, nous permet d’interroger la manière dont la pratique du remontage crée un nouveau territoire cinématographique, où la mémoire et l’histoire du passé comme de l’avenir peuvent être creusées dans et par l’image. Ici apparaissent les enjeux poét(h)iques et politiques du remploi.

  • Titre traduit

    Amateur of Amateurs : an Aesthetic and Historical Approach of the Reuse of Home Movies Through the Work of Peter Forgács


  • Résumé

    Through the work of Hungarian artist and filmmaker Péter Forgács, the thesis addresses the question of the reuse (remontage) of amateur films in contemporary documentary and examines the aesthetic, historical and political implications of the appropriation of home movies. The concepts of deterritorialization and reterritorialization developed by Gilles Deleuze and Félix Guattari allow us to question how the “archeological” practice of reassembly exposes home movies to multiple significations. How can they traverse aesthetic, geographical, institutional and political territories as well as territories of memory, history and thought? How are the stories contained in these rolls of substandard film traversed by History? How can these films subvert the official construction of history and memory and renegotiate the perception of historical time? What metahistory do they establish? The analysis of deterritorialization and reterritorialization of home movies allows us to question how the practice of reassembly creates a new cinematographic territory, in which memory and history of the past, as of the future, can be mined in and by the image. Thus remontage implicates poet(h)ical and political issues.