Le cinéma portugais (1974-1980) : la Révolution par l'image.

par Mickael Robert

Projet de thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Nicole Brenez.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) depuis le 16-11-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat en études cinématographiques prétend répondre à l'hypothèse selon laquelle la durée et la visibilité d'une production cinématographique ne déterminent en rien une appréciation de la valeur de cette création. Ainsi, en se concentrant sur une période courte et libératrice de l'histoire du Portugal contemporain, ce travail vise à établir ce que les idées de révolution et d'émancipation ont à voir avec la création cinématographique : le terrain d'études est celui des années de la Révolution des oeillets (1974-1975) et de ses soubresauts (1975-1980). Il s'agit en effet et avant tout de revenir sur cette période historique complexe et singulière que fut la dernière révolution romantique d'Europe pour comprendre la construction à la fois organique et idéologique de ce que pouvait être le cinéma à cette époque. Un corpus de films indépendants, d'amateurs, et surtout tournés par des coopératives (Cinequipa, Cinequanon, Groupe Zero, Virver) engagées dans le mouvement révolutionnaire doit être exhumé. Il sera alors temps, à partir de l'analyse, de dresser dans un premier temps une cartographie formelle des propositions expérimentales et inédites, pour parvenir dans un second temps à ce qu'a pu enclencher l'idée révolutionnaire dans la façon de faire et penser le cinéma.


  • Pas de résumé disponible.