Mythe et histoire, politique et presse : 1389 – 1989, la bataille du kosovo

par Natasa Milovanovic

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Michael Beaussenat Palmer.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 28-11-2011 .


  • Résumé

    L'Objectif de cette recherche est d'étudier le mythe du Kosovo, notamment son utilisation dans les médias. Durant la dernière décennie du XXe siècle, dans les Balkans, a eu lieu une des guerres civiles les plus sanglantes d’Europe, mais aussi du monde entier. Après le démantèlement de l'ex-Yougoslavie, au début des années 1990, des mouvements nationaux sont apparus dans toutes les républiques de cette région du monde. Les nouveaux dirigeants sont arrivés au pouvoir et, chacun à leur manière, ils ont essayé de rassembler le plus grand nombre possible de partisans. En Serbie, Slobodan Milosevic est arrivé au pouvoir avec près de 90% des voix. Dans sa campagne politique, le mythe du Kosovo lui a servi à homogénéiser le peuple, pour le réveil de la conscience nationale et le renforcement de l’esprit patriotique. La campagne politique a été accompagnée d’une forte campagne médiatique, qui incluait tous les médias dans la lutte pour les objectifs politiques du nouveau gouvernement. Notre thèse vise à vérifier l’hypothèse que Slobodan Milosevic a utilisé le mythe du Kosovo à des fins d'homogénéisation nationale. Afin de la vérifier, une analyse de presse écrite est proposée à travers les quatre quotidiens de référence (Politika, Ekspres Politika, Vecernje Novosti, Borba). Les données de cette analyse signalent que le mythe du Kosovo, comme cela a été le cas à plusieurs reprises, tout au long de l'histoire, reste un outil puissant pour l'éveil de la conscience nationale du peuple serbe, ainsi que pour son unification et sa mobilisation. De plus, cette analyse souligne la puissance majeure des médias, étant donné le rôle que ceux-ci ont joué dans la promotion du mythe, au cours des années de guerre dans l’ex-Yougoslavie.

  • Titre traduit

    Myth and history, politics and presse : 1389 - 1989, battle of Kosovo


  • Résumé

    The aim of this research is to study the myth of Kosovo, particulary its use in the media. During the last decade of the twentieth century, the Balkans lived throughone of the bloodiest civil wars in Europe, but also worldwide. After the breakup of the former Yugoslavia in the early 1990s, national movements emerged in all the republics of this region. The new leaders came to power and, every one of them in their own way, tried to gather the largest possible number of supporters. In Serbia, Slobodan Milosevic came to power with almost 90% of votes. In his political campaign, the Kosovo myth served to homogenize the people, for the awakening of national consciousness and to strengthen the patriotic spirit. The political campaign was accompanied by a strong media campaign, which included all media in the struggle for the political objectives of the new government. Our thesis aims to test the hypothesis that Slobodan Milosevic used the Kosovo myth for the purpose of national homogenization. The verification of this hypothesis is tested by the press analysis of four newspapers of reference (Politika Ekspres Politika, Vecernje Novosti, Borba). The data from this analysis indicate that the myth of Kosovo, as has been the case several times throughout history, remains a powerful tool for awakening the national consciousness of the Serbian people, as well as its unification and mobilization. Moreover, this analysis highlights the major power of the media, who played the major role in the promotion of the myth during the years of war in former Yugoslavia.