La représentation allégorique de l'histoire dans les œuvres visuelles et audiovisuelles des émigrés russes en France (1919-1939)

par Kateryna Lobodenko

Projet de thèse en Etudes théâtrales

Sous la direction de Marie-Christine Autant-Mathieu.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) depuis le 09-11-2011 .


  • Résumé

    Le sujet de cette thèse est à la confluence de l'histoire culturelle (la représentation de l'espace-temps historique, l'histoire des émotions, les transferts culturels), de l'histoire des arts visuels et de l'histoire de l'émigration russe en France. La démarche entend non seulement étudier les significations des œuvres visuelles et audiovisuelles conçues par les artistes russes en France, mais également retracer l'histoire des processus de fabrication des allégories historiques dans ces œuvres.Dans le même temps, on tentera d'établir avec précision la cartographie des modes de diffusion des imaginaires sociaux, culturels et politiques à l'œuvre dans ces figurations visuelles et audiovisuelles.On déterminera les aires de réception de ces images et on cherchera à identifier comment elles circulent dans différents espaces sociaux, à l'intérieur de la communauté des exilés russes aussi bien qu'à travers des échos et des traces qu'elles laissent dans l'art et le cinéma français. Des artistes aux figures de médiateur, cette recherche s'appliquera à restituer les poids spécifiques de chacun dans l'élaboration d'un discours historique par l'image. Des essais comparatifs seront menés sur l'usage de l'allégorie historique chez Marc Chagall, Ladislas Starewitch, Mikhaïl Dryzo (magazine La Russie Illustrée) et chez les cinéastes russes exilés en France pendant l’entre-deux-guerres, afin d'interroger la part propre à la culture russe dans l'exploitation visuelle d'un sentiment nostalgique par le recours à l'histoire.


  • Pas de résumé disponible.