"Le sentiment même de soi" : émotions, réflexivité et apprentissage expérientel.

par Simon Mallard

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jérôme Eneau.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 15-11-2011 .


  • Résumé

    La fonction des ressources humaines est en pleine évolution. Elle éclate, se complexifie pour se déplacer, en partie, sur les managers en les responsabilisant de plus en plus. Les managers de proximité doivent désormais développer les compétences de leurs collaborateurs sans échapper à leur propre développement.Pour faire face à ces tensions accrues, de nombreuses grandes entreprises se sont dotées « d’Universités d’Entreprise ». De nombreuses études abordent le fonctionnement de ces Universités mais peu de travaux nous renseignent sur la manière dont la formation est vécue par les apprenants et notamment les managers de proximité.Notre étude s'intéressera à un plan qualitatif, en cherchant à mieux comprendre la façon dont ces managers vivent, « de l’intérieur », ces injonctions, ces changements de rôles ou la complexification de leurs fonctions, qui leur est proposée à travers les formations et les parcours de professionnalisation dispensés par ces universités. Cette recherche vise à répondre à différents objectifs. Dans le cas particulier d'une grande entreprise française, il s’agit de répondre à un objectif stratégique qui est d’améliorer qualitativement la formation des managers, dont le rôle est aujourd’hui crucial pour l’organisation. Au delà, cette recherche vise aussi à mieux comprendre le rôle, la place et la fonction des dimensions socio-affectives et des émotions dans le processus de formation de cette population spécifique, aujourd’hui centrale dans le pilotage du changement pour de nombreuses entreprises, publiques et privées, qui fait l’objet d’injonctions paradoxales et dont la question de la professionnalité est loin d’être stabilisée. Enfin, et à un niveau plus général encore, cette étude prétend contribuer à une meilleure connaissance de dimensions encore méconnues de l’apprentissage des adultes, pour la formation professionnelle en particulier, à travers la confrontation de travaux issus de champs complémentaires et qui souvent s’ignorent (psychologie, gestion, théories de l’apprentissage, théories de l’activité), alors qu’ils constituent autant de disciplines contributives des sciences de l’éducation et de la formation.


  • Pas de résumé disponible.