Au croisement des deux mondes, études interculturelles des romans de François Cheng

par Baozhong Cui

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Sylvie André.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (equipe de recherche) depuis le 08-11-2011 .


  • Résumé

    La problématique centrale de cette thèse concerne l’analyse interculturelle et transculturelle des romans de François Cheng. Par des contextes historique et personnel, François Cheng a adopté la langue et la culture françaises tout en gardant sa culture d’origine. A partir de ses expériences personnelles et de ses travaux scientifiques, il trace un chemin de rencontre. Les civilisations occidentale et chinoise se complètent et s’enrichissent dans ses écrits. Le passeur, qu’on nomme François Cheng fait dialoguer sans cesse les deux langues et les deux cultures.Commandé par Editions du Seuil, François Cheng a écrit son premier livre en français en 1979, intitulé L’écriture poétique chinoise. La première partie de ma recherche portera sur la structure de la poésie traditionnelle chinoise et aussi celle de la langue chinoise que François Cheng a trouvées. La deuxième partie de recherche portera donc sur l’analyse des dialogues des cultures française et chinoise dans les œuvres de François Cheng. La troisième partie de recherche sera sur l’interaction ternaire des éléments littéraire et culturel. Comme structure littéraire, il ne voit pas le monde littéraire dualiste, mais ternaire. Ces deux cultures, ces deux œuvres littéraires de culture différente, il les met en comparaison, en contraste, en alternance, en complémentarité, pour faire sortir une troisième entité, c’est-à-dire, le dépassement des deux, l’ouverture


  • Pas de résumé disponible.