Le pillage des sépultures mérovingiennes au haut Moyen-Age (Ve-Xe s.)

par Astrid Noterman

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Cécile Treffort.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire « civilisation et littérature de l’antiquité à nos jours »Ed 525 depuis le 22-09-2011 .


  • Résumé

    Le pillage des sépultures au haut Moyen Age est un phénomène observé depuis de longue date par les archéologues et les historiens. Néanmoins, jusqu'à présent il n'a fait l'objet d'aucune étude approfondie. Ce projet vise à répondre à une question simple, mais pourtant complexe sous bien des rapports : comment identifi-t-on une sépulture pillée en contexte archéologique ? Une approche archéo-anthropologique du sujet permettra de s'intéresser aux techniques employées par les perturbateurs, aux traces laissées par ces derniers au niveau de la tombe (du remblai jusqu'au squelette), à l'éventualité d'une sélection des sépultures et du mobilier prélevé. L'étude taphonomique livrera des informations directement liées au squelette. En effet, il apparaît que certaines parties d'un individu, tels que le bassin et les jambes, semblent tout particulièrement concentrer l'attention des pilleurs. De même, déterminer si le pillage est survenu alors que le sujet n'était pas totalement décomposé, peut nous apporter des informations quant à la perception du cadavre par les hommes médiévaux. Ce point fait également partie intégrante de ce projet. Par le biais des sources textuelles, il conviendra de s'intéresser aux rapports entretenus par les hommes avec le corps mort ou en décomposition. La position de l'Eglise est également à prendre en considération dans cette période comprise entre le Xe et le Xe siècle de notre ère.


  • Pas de résumé disponible.