Familles de part et d'autre de l'écran : fiction, expérience et transmission

par Juliette Engammare

Projet de thèse en Etudes cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Guillaume Soulez.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel (Paris) (laboratoire) depuis le 16-11-2011 .


  • Résumé

    Ce travail est une confrontation. Une rencontre entre familles réelles et familles fictionnelles par écran interposé, afin de comprendre comment l’expérience fictionnelle interagit avec l’expérience de la vie. À cet effet, nous avons mené une enquête auprès de sept familles du Nord-Pas-de-Calais et avons choisi trois séries significatives en termes de représentations familiales, fortement plébiscitées par toutes les chaînes du groupe M6 et dont les circonstances de diffusion les réunissent à plus d’un titre. La petite maison dans la prairie (NBC, 1974-1984), Malcolm in the middle (FOX, 2000-2006) et Desperate Housewives (ABC, 2004-2012). Les résultats de l’enquête montrent que ces trois séries constituent une ressource permanente curative, qui sert de point de départ à une construction, voire une reconstruction de soi, que la nostalgie apparaît comme un moteur d’action, lequel amène à la composition singulière de situations, de décors de scène, de décoration d’intérieur, de pratiques variées et à la confection d’un patrimoine familial. Pour le dire autrement, l’expérience de la fiction rappelle constamment l’expérience de la vie et provoque, déclenche, de nouvelles expériences que souvent, les familles s’assurent de se transmettre de génération en génération. L’attachement à la fiction est un attachement à la vie personnelle et la chaîne joue un rôle sensible dans ce processus.

  • Titre traduit

    Families on both sides of the screen : fiction, experience, handover


  • Résumé

    This work proposes to implement a confrontation between real families and fictional families by interposing a screen in between them in order to understand how a fictional experience interacts with life experience. We have interviewed seven families from the Nord-Pas-de-Calais region of France. We have chosen three shows that are integral in family representation. They enjoy great popularity on the M6 TV group’s various channels and exhibit similar airing strategies: The Little House on the Prairie (NBC, 1974-1984), Malcom in the Middle (FOX, 2000-2006) and Desperate Housewives (ABC, 2004-2012). The idea that we offer is that these three shows establish a permanent curative resource which is the base of the individual’s self-construction. We may also go as far as to call it a reconstruction of oneself. Nostalgia seems to inspire action which leads to the construction of situations, set design, interior decoration, various practices and the creation of a family heritage. In other words : the experience of fiction serves as a constant reminder of the experience of life which triggers and inspires new experiences that families often pass down from generation to generation. The shows in this corpus play a role in the creation of one’s family-related identity and memories. An attachment towards fiction equates to an attachment to personal life. The network’s part in this process is substantial.